plusieurs scènes de violences pendant son meeting à Villepinte

Candidat à la présidentielle de 2022 depuis quelques jours maintenant, Eric Zemmour a officiellement lancé sa campagne ce dimanche 5 décembre 2021. à Villepinte, en région parisienne. Environ 13 000 personnes étaient attendues et l’événement a fait beaucoup parler. Pas forcément pour de bonnes raisons.

De nombreux incidents

En marge de ce meeting, une manifestation contre Eric Zemmour avait rassemblé environ 2.200 personnes dans les rues de Paris, selon la préfecture de police. Dans la foulée, la réunion de Villepinte a pu commencer, dans une salle presque pleine. Très rapidement, Journalistes du Quotidien, sur TMC, ont été pris à partie par les partisans de Zemmour. Des slogans anti-journalistes comme “Tout le monde déteste le Quotidien”, “Vendu”“Traîtres” pouvait être entendu, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Plus tard, en entrant dans la pièce, Éric Zemmour a été agressé par un homme, qui s’est jeté sur lui pour l’attraper au cou. Le service de sécurité est rapidement intervenu pour maîtriser l’homme, qui a été conduit hors de la pièce. Mais la scène la plus violente a eu lieu quelques minutes plus tard.

Des militants de SOS Racisme pris à partie

Alors qu’Eric Zemmour était en plein discours politique, des militants de SOS Racisme, qui avaient réussi à entrer dans la salle légalement, ont sorti des t-shirts portant l’inscription “Non au racisme”. Très vite, les choses ont dégénéré. Comme le rapportent les journalistes sur place, des partisans du candidat à la présidentielle ont riposté, à coups de coups et de jets de chaises.

Des membres de SOS Racisme auraient été blessés. L’association a parlé de ces incidents dans un message publié sur Twitter, qui met en évidence unée “une violence incroyable”. “Nos militants ont été battus et insultés pour avoir rappelé notre lutte antiraciste”, ils ont écrit. Images à retrouver ci-dessous.

Pour ne rater aucune de nos actualités, Abonnez-vous à notre newsletter !



Source link