de nouvelles accusations contre Claude

De nouvelles révélations sur la tricherie dans Koh-Lanta viennent d’être faites par Le Parisien. Selon eux, quatre ou cinq candidats seraient au coeur d’une affaire… de bouffe, encore. Les noms des candidats n’ont pas été divulgués. Seul leur mode opératoire a été révélé. Le voici : sur l’île du conseil, les aventuriers auraient attendu que les gardes qui doivent les surveiller ne s’endorment pas pour prendre la direction de la civilisation, là où les locaux ou les touristes leur auraient donné aliments sucrés, salés et même des boissons énergisantes tous les trois jours.

Protéger l’image de Claude à tout prix”

Dans l’article parisien révélant cette nouvelle affaire, des accusations sont portées contre Claude Dartois. Pour cela, de nombreuses personnes qui étaient présentes sur le tournage de la saison des all stars ont été contactées. Certains ont répondu, sous couvert d’anonymat complet. Et pour une bonne raison, la production les menace d’une amende de 30 000 euros. De plus, si un candidat brise la confidentialité, tous les candidats sont privés de leur prime de 2000 euros.

“But ? Protéger l’image de Claude à tout prix, l’un des derniers favoris du public encore en lice”, l’écriture Le Parisien, qui donne la parole à un proche de la légende de l’émission. « Il était très hésitant sur la stratégie à avoir concernant sa tricherie. D’autant qu’un autre candidat les a surpris dans le noir et a tout raconté. Claude aurait pu dire que la tentation était trop grande. Il a finalement décidé de nier jusqu’à la mort. Après tout, le les caméras n’étaient pas là “, confie celui-ci.

Pas vu pas attrapé ?

Un témoin jette un autre dossier sur Claude. Il aurait été repéré par un gardien, la nuit, non loin de la tente des techniciens. À la recherche de nourriture, sans aucun doute. Maïs Claude a alors pu “partir moins cher”, puisqu’il n’a pas été dénoncé. De nouvelles révélations pourraient suivre.

Pour ne rater aucune de nos actualités, Abonnez-vous à notre newsletter !



Source link