Les radars vont bientôt vous verbaliser pour une nouvelle raison

Utiliser des radars pour signaler autre chose que la vitesse des conducteurs sera bientôt possible. L’amende en bout de ligne risque d’être très lourde.

Les radars ne sont désormais là que pour capter la vitesse excessive des conducteurs. Depuis 2019, ils permettent également de vérifier si le véhicule est correctement assuré. Ces nouveaux radars multifonctions n’ont pas fini de verbaliser. Selon le site radars-auto.com, ceux-ci pourraient bientôt sanctionner les automobilistes pour une nouvelle raison.

Radars capables de vérifier le contrôle technique

Sur la route, le constat paraît clair : chaque année plus de 560 000 véhicules circulent sans contrôle technique valable, selon le Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA), mais de leur côté, les professionnels de l’automobile estiment que ce chiffre dépasse les 10 millions de véhicules. Pour remédier à ce problème, il est possible que les radars automatiques puissent également piloter le contrôle technique.

Conduire un contrôle technique valide est une infraction au code de la route. Celui-ci est puni d’une amende allant de 90 euros, en cas de paiement rapide, à 135 euros majorés et jusqu’à 375 euros en cas de retard de paiement. Pour rappel, vous devez effectuer un contrôle technique de votre véhicule tous les deux ans pour les véhicules de plus de quatre ans.

Comment les radars pourront-ils verbaliser le contrôle technique ?

Afin d’éviter les accidents liés à des véhicules en mauvais état, des radars fixes pourraient donc délivrer une contravention. Comment feraient-ils ? Ce serait copier le système déjà configuré pour les véhicules circulant sans assurance. Ainsi, le contrôle du véhicule se produirait lorsqu’une infraction est enregistrée par le radar et pas quand une voiture passe devant lui.

Le dossier du véhicule incriminé sera alors vérifié pour s’assurer de sa validité. Si le chauffeur n’est pas à jour dans ses démarches, une amende lui sera alors envoyée à son domicile. D’autre part, le manque de contrôle technique ne signifie pas un retrait de points de licence.

Toute l’actualité en France et à l’étranger dans notre newsletter, abonnez-vous !

Source link