ces 145 appels mystérieux qui pourraient tout remettre en question

Alors que cela fait bientôt six mois que Cédric Jublar est incarcéré, il sera de nouveau entendu au tribunal judiciaire de Toulouse ce vendredi 3 décembre. S’il reste suspect dans l’affaire de la disparition de son épouse, ses avocats entendent tourner le situation alentour en évoquant 145 appels mystérieux lancés par la compagne de l’amant de Delphine Jubillar.

Cédric Jubillar a de nouveau entendu

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubular a disparu sans laisser de trace derrière elle. L’infirmière, qui avait un amant, envisageait de se séparer de son mari Cédric Jubillar. Alors qu’une enquête était initialement ouverte pour une disparition inquiétante, les enquêteurs du Tarn sont pencher maintenant vers la piste criminelle.

Après plusieurs grosses incohérences dans sa relation, Cédric Jubillar a été mis en examen pour “homicide volontaire par conjoint» le 18 juin dernier. Depuis plus de six mois, l’artisan est incarcéré et continue de clamer son innocence. Ce vendredi 3 décembre il sera à nouveau interrogé au tribunal de Toulouse le fameux soir du 15 décembre, la nuit où tout a basculé.

Après plusieurs demandes de libération rejetées, MM. Emmanuelle Franck, Alexandre Martin et Jean-Baptiste Alary ont bien l’intention de blanchir leur client et ont relevé un élément intrigant concernant la compagne de l’amant de Delphine Jublar. Selon La Dépêche, elle aurait passé 145 appels mystérieux dans un laps de temps très court juste avant la disparition de la victime.

145 appels mystérieux en moins de 48 heures

La compagne de l’amant de Delphine Jubillar, décrite comme une femme trentenaire et discrète, aurait passé 145 appels vers un numéro inconnu entre le 14 décembre et le 16 décembre à 14 heures, a relevé La Dépêche. Pour le moment, le destinataire n’a pas été identifié, mais il pourrait bien s’agir d’un nouveau tournant dans l’affaire Jubillard. Le comportement de la jeune femme 48 heures avant la disparition de Delphine pourrait bien être suspect aux yeux des avocats de Cédric.

La compagne de l’amant de Delphine Jubular savait que son mari était dans une aventure extraconjugale. Le dernier avait en outre été en contact avec la victime et lui a demandé de rester en retrait en attendant leur séparation. Chose que l’infirmière de 33 ans avait accepté de faire sans aucune méchanceté.

Pourtant, selon les informations de La Dépêche, le célèbre compagnon de “l’amant de Montauban” aurait échangé 22 SMS avec Delphine Jubillar 15 décembre. Elle n’en aurait montré que 2 aux enquêteurs lors de son interrogatoire. Il est difficile de savoir si ces nouveaux éléments permettront à Cédric Jublar de sortir de prison.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link