“Noël en danger” les inquiétudes de l’institut Pasteur

Alors que les Français s’apprêtent à célébrer les fêtes de fin d’année, les professionnels de santé s’inquiètent de la cinquième vague. L’Institut Pasteur a demandé à chacun d’être vigilant pour ne pas mettre en danger Noël.

Un Noël « en danger » face au Covid-19 ?

Les températures ont baissé en France et le coronavirus a fait un retour dans la plupart des départements français. Près de 50 000 nouveaux patients atteints du Covid-19 ont été identifiés en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France. Ensuite, un premier cas de la nouvelle variante “Omicron», très contagieuse, a été découverte en Ile-de-France.

Cela a incité le gouvernement à prendre de nouvelles mesures restrictives face à la cinquième vague. A partir du 15 janvier, les français vont devoir faire un rappel de vaccin 6 mois après la deuxième injection. Si ce dernier s’est précipité chez Doctolib pour prendre rendez-vous et se faire vacciner, l’Institut Pasteur s’inquiète toujours des fêtes de fin d’année.

Alors que les Français envisagent de se réunir en famille pour fêter Noël, les professionnels de santé paniquent face à la transmission du virus. “Noël est en danger, oui. En tout cas, chaque hiver il y a des virus respiratoires. Et du coup on se retrouve dans une conformation compliquée avec le sras-cov 2 et autres virus respiratoires”, mentionnéVincent Enouf directeur adjoint de l’Institut Pasteur pour BFMTV.

Faites-vous vacciner et respectez les gestes barrières

Les Français n’auront sûrement pas un Noël normal cette année et devront être vigilants et respecter les gestes barrières pour éviter les contaminations. “Noël en danger, je t’imagine pensez au confinement, aux blocages de magasins, etc. Je ne peux pas vous dire que “, a-t-il révélé.

Néanmoins, le directeur adjoint de l’Institut Pasteur souhaite avant tout inciter les Français à faire comme si on se faisait vacciner voire porter le masque dans les endroits bondés. Pour lui, avec prudence, il est possible de célébrer les fêtes de fin d’année dans les meilleures conditions possibles.

“Ona armes, nous avons de la surveillance, nous avons les moyens de limiter la propagation du virus pour le moment. Et maintenant il est temps d’agir, c’est tout de suite, de manière à passer un Noël plus ou moins normal”, a-t-il déclaré pour nos confrères. C’est donc maintenant que l’Institut Pasteur souhaite que la population se prenne en main afin d’éviter des mesures encore plus contraignantes.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link