Emmanuel Macron sort du silence

Il ne pouvait s’empêcher d’en parler. Ce mercredi 1er décembre, lors du Conseil des ministres, Emmanuel Macron a évoqué l’affaire Nicolas Hulot, Comme révélé Le Parisien et France Info, qui l’a appris de sources gouvernementales.

“C’est très bien que la parole soit libre”

“La parole doit être libérée et c’est très bien qu’elle soit libérée”, a ainsi lancé le Président de la République, insistant sur l’importance “faciliter et soutenir la libération de la parole, le recueil des plaintes, l’efficacité de la justice”. Avant d’ajouter : “La position du gouvernement sur cette question est constante. Nous n’accepterons jamais une société d’opacité ou de complaisance. Et nous ne voulons pas non plus d’une société d’inquisition.”.

Mais ce n’est pas tout. Le mari de Brigitte Macron semble prendre le sujet très au sérieux puisqu’il poursuit : “Nous avons beaucoup fait pour cela, et nous continuerons d’agir résolument dans ce sens”. Pour conclure sur ce sujet, le Chef de l’Etat a tenu à avertir que “la justice ne se fait pas dans les médias”.

Affaire Hulot, un rappel des faits

Depuis une semaine, Nicolas Hulot fait l’actualité. L’ancien ministre de la Transition écologique est visé par plusieurs témoignages de femmes, qui est sorti du silence dans un rapport deCorrespondant, diffusé sur France 2 le 25 novembre.

Si les faits sont prescrits, une enquête contre l’ancienne animatrice d’Ushaïa Nature, sur TF1, a été ouverte. Quelles sont les charges retenues contre lui ? Plusieurs femmes, dont l’hôte belge Maureen Dor, l’a accusé d’agression sexuelle et même de viol. Des témoignages forts que vous pouvez retrouver en détail ici.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link