Stella Nyanzi, celle que l’on surnomme « la femme la plus insolente de l’Ouganda »

Au fil des ans, Stella Nyanzi est devenue l’une des opposantes politiques les plus médiatisées en Ouganda. Défendante des droits des femmes et LGBTQIA+, elle est devenue « la femme la plus culottée d’Ouganda ».

Certaines femmes n’ont pas peur de défendre leurs convictions et feront tout pour être entendues. C’est incontestablement le cas de Stella Nyanzi. A 47 ans, cet Ougandais est devenu le pire cauchemar du gouvernement. Retour sur son parcours.

Les combats de Stella Nyanzi

Stella Nyanzi milite pour les droits des femmeset homosexuels en Ouganda avec des méthodes considérées comme extrêmes par ses adversaires. Son mode d’action lui a valu le surnom de “femme la plus insolente” du pays.

Il faut dire qu’elle n’a pas peur de s’opposer au gouvernement en place. Par exemple, en traitant le président de “paire de fesses”. Et pour faire entendre ses revendications, elle n’hésite pas non plus à recourir à la nudité.

« Ce que je fais n’est pas érotique et n’est pas pornographique. C’est la rage et l’expression de la rage utilisant mon corps. “

Diplômée d’un doctorat en sexualité, Stella Nyanzi veut mettre le sujet au centre du débat. Elle pense que pousser les femmes à en parler conduira à leur émancipation.

La cible du gouvernement

Stella Nyanzi était arrêté plusieurs fois suite à des propos jugés blasphématoires par le gouvernement. En 2019, elle est même allée en prison où elle a fait une fausse couche suite à des mauvais traitements.

Récemment, pour sa sécurité et celle de sa famille, elle a décidé de rester réfugié au Kenya. Malgré tout, elle continue d’utiliser sa voix au quotidien et se bat pour la liberté.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !



Source link