comment a-t-elle échappé à son ex ?

A 35 ans, Camille Lellouche s’est libérée du poids du silence. Dans l’émission “Sept à Huit”, présentée par Harry Roselmack sur TF1, l’artiste a dévoilé les années d’humiliation et violences physiques et sexuelles que son ancien compagnon l’a soumis. Deux ans après avoir rencontré cet homme, la jeune femme a pu s’en sortir. Elle explique comment.

Camille Lellouche victime de violences mentales, physiques et sexuelles

C’est à l’âge de 19 ans que la chanteuse rencontre celui qui deviendra son bourreau. “j’ai vécu l’enfer pendant deux ans. Toutes les violences possibles, je les ai subies», a-t-elle confié à la journaliste Audrey Crespo-Mara. De ses premiers amours, elle n’aura connu que des violences. Un voyage au Portugal, une gifle, des excuses, des promesses et l’emprise s’est installée. Violences mentales et physiques se succèdent.

je n’ai pasenvie de faire l’amour avec lui, il m’insulte, il me donne des droits dans tous les sens”, dit-elle émue. Puis pour revenir au jour où elle pensait mourir sous les coups de son ex-compagnon : “Je ne souhaite à personne d’avoir peur matin, midi, soir, nuit. Je pensais que j’allais mourir. Il me donne des coups de pied (…) J’ai dormi dans ma pisse par terre. L’humiliation la plus totale en fait. Je priais juste pour ne pas mourir. Il me dit ‘si tu bouges, je te tue’. (…) C’est le moment le plus humiliant de ma vie. C’est un monstre”. Une horreur quotidienne qui aura duré deux ans.

Comment Camille Lellouche a-t-elle fui son ex ?

Le chemin de la fin de sa vie de femme battue, l’humoriste a mis du temps à le trouver. La peur étant si présente, raconte la jeune femme ne pas avoir réussi à en parler à son entourage, ni même à aller porter plainte. “Il m’a appelé pour me dire qu’il allait me tuer, qu’il était en bas de chez moi. en fait il n’était pas là« Elle explique. Des violences psychiques qui empêcheront Camille Lellouche de parler.

Pourtant, un jour après les énièmes coups de son compagnon, son frère Maxime et sa mère se rendent compte qu’il se passe quelque chose. Fière, traumatisée, effrayée, elle n’ose rien dire mais “une mère sait ce genre de choses». Ainsi, après un an de violences conjugales, la mère de l’artiste décide deenvoyer sa fille dans un pensionnat en Angleterre. Une décision salvatrice pour Camille Lellouche. Pendant un an pourtant, l’homme a continué à la harceler et le jour de son retour en France il est venu la chercher à la gare. Ce n’est que lorsqu’elle lui fit face qu’elle comprit que son emprise sur elle était terminée. “La vie n’est que meilleure après ça“, dit-elle aujourd’hui.

Si Camille Lellouche prenait le sol pour “la première et la dernière fois à ce sujet, il s’agit d'”aider” les personnes qui ont vécu ou vivent des violences conjugales. Elle a également tenu à expliquer que les proches des victimes ne devaient pas baisser les bras et tenter d’aider ces dernières à échapper à l’emprise et à porter plainte. Au 27 novembre, 104 féminicides avaient été recensés, selon le collectif Nous All.

Victime ou témoin de violences conjugales, composez le 3919, numéro qui n’apparaît pas sur les relevés téléphoniques.

Toute l’actualité dans notre newsletter, abonnez-vous.



Source link