Laure (MAPR) se confie sur son quotidien “très compliqué” de jeune maman

Tout est allé très vite pour Laure et Matthieu qui sont devenus parents de la petite Lya, alias “Kikinette” comme sa mère l’appelle, en août, quelques mois après s’être mariés dans l’émission culte de M6. Mais, si les deux amants sont actuellement très heureux, ce n’était pas toujours facile pour eux.

Les difficultés de Laure en tant que mère

Depuis la sortie deMarié au premier regard, Laure a une vraie communauté sur Instagram et se confie régulièrement sur sa petite vie. Ce mercredi 24 novembre, elle a fait des révélations sur ses débuts en tant que maman qui ont été compliquées pour elle lors d’une question/réponse en story Instagram où elle a répondu sans mentir à ses abonnés. A la question : « Pouvez-vous nous parler de votre post-grossesse ? Couple ? Bébé ?, elle a alors répondu :« Le premier mois a été difficile ! On a du mal à se rendre compte que nous étions 3, que le rythme serait désormais différent…”.

Elle a ensuite ajouté sans tabous : “Et les hormones personnelles etc… C’était très compliqué !” Pourtant, la jeune femme de nature positive a pu aller de l’avant et le moral est progressivement revenu. “Lya a dormi vite, ça aide beaucoup”, a-t-elle ensuite confié avant de préciser : « Il était très important de prendre du temps avec Matthieu pour ne pas s’oublier, et nous avons beaucoup de chance d’être très unis ! “

la vignette
Laure MAPR

Laure prend ses distances avec les réseaux sociaux

Si Laure était si appréciée dans Marié au premier regard, c’est en grande partie pour son côté naturel et pour sa personnalité. En effet, la jeune maman est toujours pleine de bonne humeur et ne cesse de partager sa joie de vivre. “Je fuis le négatif, vraiment…”, a-t-elle confié sur son compte Instagram. Mais ce n’est pas toujours facile avec les réseaux sociaux. « J’avoue que parfois je prends de la distance avec les réseaux, car il y a trop de négativité et faire semblant”, elle a ensuite révélé.

En effet, elle avoue être souvent touchée par ce qui peut lui être envoyé ou par certains commentaires. Cependant, elle ne se laisse pas abattre et indique : “Je suis comme tout le monde, j’ai parfois moins de bons coups, mais je relativise beaucoup… “, avant de préciser : “Je ne veux pas perdre de temps à penser au négatif”… Une façon de penser que ses abonnés admirent !

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !



Source link