faut-il s’inquiéter du “vagin d’hiver” ?

Alors que l’hiver s’installe progressivement en France, avec l’annonce de neige pour plusieurs départements, certains s’inquiètent de l’impact des basses températures sur le corps humain. L’un des syndromes de plus en plus mentionnés est celui du « vagin d’hiver », ce qui affecterait de nombreuses personnes.

Qu’est-ce que le syndrome du « vagin d’hiver » ?

Lèvres gercées, peau sèche, tiraillements… ces symptômes sont liés à l’hiver. Il en existerait encore un autre : la sécheresse vaginale. Selon Mary Burke, ancienne sage-femme et infirmière clinicienne principale à la London Bridge Plastic Surgery & Aesthetic Clinic, «bien qu’il s’agisse d’un problème dont peu de gens veulent parler ouvertement, nos vagins peuvent également passer en “mode de sécheresse” au cours de cette période», explique-t-elle dans les colonnes de soleil.

Cette sécheresse intime qui peut se présenter sous forme de rougeur, irritation, démangeaisons, sensations de brûlure ou saignement ou des douleurs pendant les rapports sexuels, seraient causées par certaines mauvaises habitudes telles que prendre des bains chauds ou superposer des vêtements en hiver. Bien que cette théorie soit de plus en plus répandue, elle n’est cependant pas validée par l’ensemble du corps médical, notamment par la gynécologue Jen Gunterqui.

Comment maintenir votre santé vaginale ?

Les vagins fonctionnent très bien toute l’année !», explique la gynécologue, connue pour dénoncer l’avis de l’actrice et gourou du sexe Gwyneth Paltrow. “Le vagin maintient une température constanteparce qu’il est à l’intérieur du corps et que la température du corps humain n’augmente avec la température extérieure que lorsque quelqu’un souffre d’un coup de chaleur», explique le Dr Jen Gunterqui.

La sécheresse vaginale n’aurait donc aucun rapport avec la saison, mais serait plus souvent le résultat de plusieurs facteurs comme le stress, la dépression, la consommation de drogues et d’alcool, mais aussi la prise de certains médicaments ou l’utilisation de produits d’hygiène personnelle trop agressifs. Il est donc important d’être à l’écoute de son corps.

Ainsi, il convient donc d’éviter de porter des vêtements trop serrés, d’éviter de consommer des cigarettes (ce qui déséquilibrerait la lubrification vaginale), de privilégier les produits intimes au PH neutre et sans parfum et surtout de ne pas reproduire la tendance. TikTok du sauna vaginal.

Tous nos conseils dans notre newsletter, abonnez-vous.

Source link