faudra-t-il se faire vacciner tous les 6 mois ?

Depuis plusieurs semaines, l’épidémie de Covid-19 connaît une forte résurgence en France. Le gouvernement a lancé une campagne de vaccination pour recevoir une troisième dose du vaccin. Alors que les plus de 50 ans y auront bientôt droit, une question se pose. Allons-nous devoir se faire vacciner tous les six mois dans les années à venir ?

Une troisième dose contre le Covid-19 pour le quinquagénaire

La France n’aura eu droit qu’à un court moment de répit. Depuis plusieurs jours, l’épidémie de coronavirus est en hausse dans de nombreux départements français. Il y a plus que 19 749 nouveaux cas en 24 heures, selon Santé publique France. Des chiffres qui inquiètent grandement le gouvernement à l’approche des fêtes de fin d’année.

Afin de contrôler l’épidémie, l’État a décidé de relancer une campagne de vaccination. Les plus de 50 ans seront invités à reçoivent leur troisième dose le 1er décembre s’il y a plus de six mois qu’ils ont été vaccinés. La Haute Autorité de la Santé est favorable au rappel des 40 ans également.

Il y a une diminution de l’immunité qui est constant, qui existe dans tous les groupes d’âge», a expliqué Lila Bouadma, membre du Conseil scientifique du Sud-Ouest. Pour de nombreux chercheurs, la troisième dose contre le Covid-19 pourrait ainsi être appliquée à l’ensemble de la population.On ne peut pas dire aujourd’hui qu’une troisième dose ne doit pas être donnée à l’ensemble de la population.», précise Eric Billy, chercheur en immuno-oncologie.

Vers un rappel tous les six mois ?

La troisième dose vise à renforcer le système immunitaire face au Covid-19. En effet, au bout de six mois, l’efficacité du vaccin diminuerait, et ce pour les personnes ayant reçu un calendrier vaccinal complet. « Cette baisse est observée quel que soit le vaccin administré et dans toutes les tranches d’âge, bien que son niveau diffère selon les groupes.», a expliqué la HAS.

Pour Jean-François Delfraissy, le rappel du Covid-19 n’est pas un autre qu’un “coup de pouce immunitaire” pour combattre contre les formes sévères du virus. Tout porte donc à croire qu’une dose de rappel sera recommandée tous les six mois dans les mois et années à venir afin de mettre fin à l’épidémie. « Il va falloir faire une dose de rappel pour essayer de maintenir cette immunité et réduire les contaminations interhumaines.», a expliqué Lila Bouadma.

Cependant, il n’y a aucune raison de croire qu’une troisième dose de vaccin sera nécessaire tous les six mois. En effet il pourrait être espacés lorsque le virus ne circule plus autant sur le territoire. “Si le virus cesse de circuler, nous aurons cette immunité mémorielle qui nous protège sur le long terme. De plus, pour d’autres maladies, nous n’avons pas besoin de rappels si proches», a déclaré la chercheuse en immunologie de Marseille-Luminy, Sandrine Sarrazin dans Les 20 Minutes.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link