Une 3ème dose bientôt nécessaire pour les plus de 40 ans

Depuis plusieurs semaines, l’épidémie de Covid-19 s’accélère à nouveau en France métropolitaine. Pour le combattre, une grande campagne a été organisée par la Haute Autorité de Santé (HAS), dans tout le pays. Dans un communiqué publié vendredi, l’organisme d’État a recommandé l’ouverture la dose de rappel du vaccin à partir de 40 ans.

De nouvelles données sur l’efficacité du vaccin

Si, aujourd’hui en France, seules les personnes de plus de 65 ans et les personnes à risque doivent prendre une dose de rappel (c’est-à-dire une troisième dose de vaccin), elles ne seront bientôt plus les seules concernées. D’après l’analyse d’études de différents pays étrangers, comme Israël ou les Etats-Unis, cette dose serait bénéfique pour lutter contre le rebond du coronavirus sur le sol français. Et pour cause, selon les rapports étudiés par la HAS, une diminution de l’efficacité du vaccin est à prévoir dans le temps.

La dose de rappel, bientôt disponible pour les plus de 40 ans

Dans le communiqué, publié ce vendredi 19 novembre 2021, le A recommande une dose de rappel pour les personnes de 40 ans et plus. « Les dernières études suggèrent en effet un bénéfice pour cette tranche d’âge ». De plus, à partir du 1er décembre, il sera rendu accessible aux 50-64 ans. Cette troisième dose doit être administrée à partir de six mois après la primovaccination. Les vaccins concernés par cette recommandation de l’Autorité nationale de santé sont les suivants : ARNm, Comirnaty® de Pfizer ou Spikevax® de Moderna.

Si le but de cette nouvelle mesure est de protéger les plus vulnérables, pour le moment, les autres les tranches d’âge ne sont pas impactées. Cette dose de rappel n’est pas encore à l’ordre du jour pour eux.

conclu



Source link