le risque d’enfant mort-né doublé à cause du virus, selon une étude

Selon une étude publiée par les autorités sanitaires américaines vendredi 19 novembre, le risque de mortinatalité serait presque deux fois plus élevé pour les femmes enceintes touchées par le Covid-19.

Un risque 1,9 fois plus élevé en raison du Covid-19

L’enfant mort-né est considéré comme tel par l’agence de santé publique à partir de la 20e semaine. Si le nombre de mortinaissances reste relativement faible (0,65 % des naissances, soit environ 8 150), le Covid-19 augmenterait significativement le risque pour les femmes enceintes infectées.

En effet, les Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) ont montré, à partir de l’analyse de plus de 1,2 million de livraisons entre mars 2020 et septembre 2021, que le risque était 1,9 fois plus élevé chez les femmes enceintes ayant contracté le Covid-19. Cela représente 1,26 % des naissances sur cette période.

De plus, la variante Delta aurait un effet amplificateur : en prenant en compte les périodes avant et après l’apparition de la variante Delta, l’étude révèle que le risque de mortinatalité augmente de 4,04 lorsque la variante est majoritaire dans le pays, en juillet 2021.

Vaccination fortement recommandée pour les femmes enceintes

Selon le CDC, cette étude est le plus important ayant démontré le lien entre les mortinaissances et le Covid-19, maïs “d’autres études sont nécessaires d’examiner le rôle des complications maternelles liées au Covid-19 sur le risque de mortinatalité », ont-ils souligné. En particulier, l’étude américaine ne précise pas si les femmes enceintes ont été touchées par le virus. au moment de leur hospitalisation ou avant. Ou, on ne sait pas si certains avaient été vaccinés ou non.

D’autres études sur le thème des mortinaissances ont mis en évidence inflammation et diminution du flux sanguin vers le placenta pour expliquer la cause.

Pourtant, les autorités sanitaires américaines ont rappelé l’importance pour les femmes enceintes de se faire vacciner contre le Covid-19, que ce soit avant ou pendant leur grossesse.

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link