il subtilise une grosse somme à Delphine

Pas de corps, pas de preuve, ni même de témoignages n’ont été retrouvés par les enquêteurs depuis la disparition de Delphine Jublar, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Selon l’avocat de Cédric Jublar, l’affaire est une “enquête dépendante“contre son client, seuls les préjugés sur son mode de vie seraient à l’origine de la mise en examen de l’artisan en juin dernier.

Le contenu de l’audition de Cédric Jublar dévoilé

Le Parisien a dévoilé ce mercredi 16 novembre le compte rendu de la première audition de Cédric Jubillar, le 15 octobre 2021. Incarcéré depuis son interpellation à la prison de Seysses, près de Toulouse, l’homme de 34 ans continue de clamer son innocence. Ses avocats ont également partagé le beaucoup d’hypothèses de leur client : Delphine Jublar se serait rendue en Espagne, elle aurait été victime d’un tueur en série ou la femme de l’amant de l’infirmière pourrait avoir un lien avec la disparition.

Lors de son audition devant les juges, il fait valoir : «Je suis un innocent mis en prison, tout ça parce qu’au début, tu étais manipulé“. Selon lui, son image a été ternie. Il n’aurait jamais été violent envers sa femme, même s’il l’a fait parfois”termes de plus en plus méchants” cette “des gens polis“. Cédric Jubillar est également revenu sur les brimades et l’humiliation dont son fils de 7 ans aurait été victime : “Il n’est jamais venu à l’école avec des bleus ou des cocardes“, aurait-il simplement dit.

Les magistrats ont également perquisitionné les comptes bancaires du couple Jubular, en instance de divorce. Ils ont alors découvert une somme d’argent régulièrement empruntée à Delphine, par l’accusé. Une somme qui aurait servi à acheter de la drogue et à jouer à des jeux d’argent.

Cédric Jubilla accro au cannabis et au poker ?

Lors de son audition, les juges ont révélé une somme d’argent mensuelle prélevée sur le compte bancaire de Delphine Jublar. Une somme conséquente volée par Cédric Jublar pour sa consommation de drogue. Comme on peut le lire dans les colonnes du quotidien, le trentenaire passe chaque mois 400 euros pour acheter de la drogue, sa consommation s’élevant à dix joints par jour.

Il avoue également être un joueur invétéré. Ses caprices : la belote et le poker. Cédric Jublar reconnaît prendre régulièrement de l’argent à Delphine Jubillar mais aussi à ses enfants. “Cela la dérangeait que j’étais obligé de puiser dans le compte des petits ou pour son propre compte», a-t-il confié aux juges, tout en assurant qu’il remboursait toujours. Il affirme également ne pas être au courant de la démarche de ce dernier pour changer son code de carte bancaire, la veille de sa disparition.

La prochaine audience aura lieu 3 décembre, à propos de la nuit de la disparition de Delphine Jublar. Des précisions pourraient être apportées.

Toutes nos informations sur cette affaire dans notre newsletter, abonnez-vous.

Source link