Elon Musk prêt à donner 6 milliards de dollars pour éradiquer la faim dans le monde

David Beasley n’est pas allé jusqu’au bout de l’émission Connecter le monde, une interview pour CNN. Le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) s’est adressé directement aux ultra-riches. L’objectif était de défier ces derniers, une infime partie de leur fortune suffirait à sauver des millions de vies.

Ainsi, David Beasley a déclaré que 2 % de la richesse nette deElon Musk pourrait faire beaucoup pour combattre ou même éradiquer la faim dans le monde. Suite à cette intervention remarquable du réalisateur auprès de la chaîne américaine, le patron de SpaceX a répondu favorablement à cette demande.

Le mystère demeure quant à sa motivation (adepte de challenges, rivalité avec Jeff Bezos, cause humanitaire…). Quoi qu’il en soit, le premier milliardaire de l’histoire se dit prêt à vendre 6 milliards de dollars des actions de Tesla pour aider 42 millions de personnes au bord de la famine.

A lire aussi : Après Bitcoin, Elon Musk s’envole le prix d’une autre crypto-monnaie

David Beasley tire la sonnette d’alarme

C’est un fait, le fossé entre riches et pauvres se creuse. Les inégalités sociales sont d’autant plus omniprésentes depuis la pandémie de Covid-19. Ajoutez à cela les effets combinés du changement climatique et d’autres problèmes affectant les pays sous-développés. Ainsi, le directeur du PAM a lancé un appel aux ultra-riches, et plus particulièrement, à Jeff Bezos et Elon Musk.

Comme le patron de Tesla, le patron d’Amazon a également réalisé d’énormes profits pendant la pandémie. Ainsi, Le monde parler de grands gagnants de “l’économie du confinement”. Cependant, ils semblent se soucier peu du sort de millions de personnes au bord de la famine. C’est en tout cas ce que laisse entendre David Beasley lors de cette interview et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.

“Six milliards de dollars pour l’IAder 42 millions de personnes qui mourront littéralement si nous ne les aidons pas. Ce n’est pas compliqué (…) Et si c’était ta fille, ta famille ? (…) Réveillez-vous (…) et aidez »

Cela a le mérite d’être clair. Visiblement, le message est passé et Elon Musk est le premier à répondre à cet appel.

Elon Musk pose ses conditions

Loin de se dérober, le quinquagénaire a réagi à cette demande sur son compte Twitter. Fidèle à sa réputation, il se dit prêt à vendre des actions Tesla à hauteur de 6 milliards de dollars. Cette somme astronomique ne représenterait qu’environ 2% de la richesse nette du patron de SpaceX. Seulement ici, ce dernier a posé quelques conditions.

« Si le PAM peut décrire sur ce fil Twitter exactement comment 6 milliards de dollars résoudront la faim dans le monde, je vendrai des actions Tesla tout de suite et je le ferai (…) l’argent est dépensé »

Dans la foulée, David Beasley a proposé à Elon Musk de se rencontrer sur la terre ferme (et non dans l’espace) afin de découvrir la réalité sur le terrain. De cette façon, le multimilliardaire pourrait voir la technologie à l’œuvre.

Le directeur du PAM a toutefois précisé que les 6 milliards de dollars ne permettront pas d’éradiquer la faim dans le monde. Cependant, cette somme permettra d’éviter l’instabilité géopolitique, les migrations massives et surtout de sauver 42 millions de personnes.

Peut-il sauver le monde de la faim ?

Tout porte à croire que la réponse est oui. La raison ? Elon Musk est l’homme le plus riche du monde. Depuis Hertz a annoncé son intention d’acheter 100 000 véhicules électriques Le stock de Tesla a grimpé en flèche pour sa flotte de voitures de location. En conséquence, il est devenu le premier milliardaire de l’histoire.

Selon les estimations de Forbes, le patron de Tesla se positionne désormais à la première place du podium des ultra-riches. Il a ainsi dépassé Jeff Bezos avec une fortune qui a grimpé à 25,6 milliards de dollars en une seule journée (25 octobre 2021).

Sa fortune nette est estimée à 255,2 milliards de dollars qui valent plus que ceux de Larry Page (6e fortune) et Mark Zuckerberg (7e) ensemble. En ce sens, on imagine qu’il lui serait assez facile de venir en aide à des millions de personnes au bord de la famine. D’autres ultra-riches pourraient également emboîter le pas, ce qui profiterait grandement aux organisations humanitaires comme le PAM.

Pour ne rien rater de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link