Christian Quesada libre : que devient-il depuis sa sortie de prison ?

Rebaptisé “Le Professeur”, le joueur de 57 ans a indéniablement marqué l’histoire du jeu vidéo de TF1. L’ancien champion des 12 Coups de Midi avait cumulé 192 victoires entre juillet 2016 et janvier 2017. Ainsi, il est reparti avec la coquette somme de 809 392 euros. D’ailleurs, il est toujours sur la troisième marche du podium derrière Eric et le recordman Bruno.

Nul doute que Christian Quesada conquis le cœur du public après son apparition très remarquée dans le programme phare de la première chaîne. Cependant, les accusations qui ont suivi son retrait de la série ont grandement terni sa réputation.

D’abord accusé, puis arrêté en avril 2020, l’ancien protégé de Jean-Luc Reichmann avait écopé d’une lourde peine. Pour rappel, la justice l’avait condamné à trois ans de prison pour “Corruption sur mineurs”, “Possession et diffusion d’images”. Seulement voilà, il était sorti plus tôt que prévu. Depuis sa libération, le père de deux enfants n’a pas été retrouvé.

A lire aussi : 12 coups de midi : Pourquoi Eric n’a-t-il pas pu profiter de ses gains comme il l’aurait souhaité ?

Dans la peau d’un adolescent

Le 19 octobre 2021, RMC Story a rediffusé le documentaire qui dévoile de nombreux détails concernant l’affaire judiciaire sur l’ancien Maître du Midi. Ce reportage retrace son parcours et met en lumière une autre facette particulièrement sombre de sa personnalité. A la télévision, l’ex-candidat de l’émission de TF1 s’est montrée chaleureuse et joviale. Pourtant, il était un véritable prédateur à perte de vue.

Selon Le Parisien, une jeune fille de 17 ans avait porté plainte contre Christian Quesada en mai 2017. La raison ? Ce dernier s’est fait passer pour un adolescent afin d’obtenir des photos privées de sa victime. Pour couronner le tout, il avait proposé d’avoir des relations sexuelles avec des hommes.

L’enquête a révélé que l’individu agissait de la même manière avec cinq autres victimes. Lors d’une perquisition à son domicile, les gendarmes ont découvert plus de 30 000 images dans son ordinateur qu’il partageait avec d’autres internautes. Inévitablement, il s’est retrouvé devant les tribunaux pour répondre de ses actes.

Christian Quesada fait profil bas

Condamné à trois ans de prison, l’ancien champion des 12 Coups de Midi a retrouvé sa liberté en mars 2021, après 2 ans au quartier d’isolement de la prison de Bourg-en-Bresse. Selon les informations rapportées par Le progrès, il n’habite plus sa maison dans l’Ain. L’amateur de culture générale aurait en effet rendu les clés à son propriétaire. Il aurait juste pris quelques choses avant de s’évanouir dans la nature.

Sa maison de Hauteville aurait été cambriolée à trois autres reprises au cours de son incarcération. En ce sens, Christian Quesada ne s’y sentait plus en sécurité. D’autant qu’il recevait souvent des messages haineux sur les réseaux sociaux. Soudain, il avait décidé de supprimer votre compte Instagram.

A la prison de Bourg-en-Bresse, les autres détenus le surnomment Robinson Crusoé. La raison ? Le quinquagénaire avait radicalement changé de look. A son départ, il s’est fait refaire les dents (15 000 euros). Avec ses longs cheveux et sa barbe, l’individu d’aujourd’hui est méconnaissable.

Pourquoi est-il sorti plus tôt que prévu ?

Visiblement, Christian Quesada souhaite passer inaperçu afin de retrouver une vie normale. Certains pensent que le père de famille est en fuite. Cependant, il faut souligner qu’il est désormais inscrit au fichier judiciaire automatisé des contrevenants (Fijais).

De plus, il a été condamné à 5 ans de suivi socio-judiciaire. Il doit donc être localisable 24h/24. A ce titre, il est tenu de déclarer tout changement de domicile à la gendarmerie.

Concernant sa libération, le procureur de la République de Bourg-en-Bresse Christophe Rode a expliqué, selon les propos rapportés par jeanmarcmorandini.com :

« Il n’a ni demandé ni bénéficié d’un aménagement de peine. Il n’a bénéficié que des remises et crédits de peine prévus par la loi, qui peuvent être accordés si les personnes ont une bonne conduite et manifestent une volonté de réinsertion.

Pour ne rien rater de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Source link