Cauchemar en cuisine (M6) : qui règle la note pour les travaux de rénovation ?

A lire aussi : “On est en plein cauchemar” : Philippe Etchebest craint pour l’avenir des restaurateurs

Depuis plusieurs années maintenant Philippe Etchebest est en charge de Cauchemar en cuisine sur M6. Depuis 2011, le chef étoilé mène ce programme tant apprécié des Français. Seulement, ces derniers sont encore dans le flou le plus total concernant certains détails en coulisses. Du coup, tout porte à croire que la production et le célèbre présentateur veulent garder un peu de mystère sur la série à succès.

A chaque nouvel épisode, l’expert vient au secours des restaurateurs en détresse. Dès le premier jour, il fait tout son possible pour aider les concurrents de l’émission. Ce n’est plus un secret pour les fans, beaucoup d’entre eux ont donné bien du fil à retordre au juré de Top Chef. C’est notamment le cas de Sandrine et Alexandre. L’animateur de M6 était sur le point de vomir en cuisine.

De plus, une question reste sans réponse : qui prend en charge le coût des rénovations? Romuald Graveleau, directeur de programme pour la société de production Studio 89, met fin au mystère.

Une aubaine pour les restaurateurs

Lors d’un entretien avec Figaro, celui qui travaille sur l’émission Cauchemar en cuisine depuis 2015, a balayé les rumeurs sur les candidats. En effet, le bruit court que des restaurateurs en difficulté doivent payer les rénovations de leurs établissements.

Il faut souligner que la plupart des participants risquent de faire faillite. En conséquence, ils ne sont pas en mesure de payer pour le travail. Cependant, leurs établissements font peau neuve à la fin des épisodes. Une chose est sûre, Philippe Etchebest est toujours présent pour tout surveiller et scruter les moindres recoins.

Lors de cet entretien, Romuald Graveleau a ainsi révélé que l’équipe du programme de M6 s’occupe de tout.

« Tout est à la charge de la production qui fournit également le matériel de cuisine. Si, par exemple, le chef constate qu’il manque une plancha ou des fours, la production se remplit et refait la cuisine. Il arrive aussi qu’elle mette l’établissement aux normes d’hygiène et de sécurité »

Comment les restaurateurs sont-ils sélectionnés ?

Le directeur du programme a également fait d’autres révélations lors de cet entretien. Romuald Graveleau a ainsi confié que la production atteint une enquête approfondie. Il en va de même pour leur partenaire Rivalis. Les deux parties envoient des personnes se faisant passer pour des clients afin d’effectuer un premier repérage.

A la fin du repas, ils présentent aux candidats potentiels et étudient leur trésorerie par la suite. Ensuite, la production et la société Rivalis passent à la phase de sélection après avoir collecté toutes les informations nécessaires.

Dans les coulisses du tournage de l’émission Cauchemar en cuisine sur M6

Oui, Philippe Etchebest arrive bel et bien De façon inattendue chez les restaurateurs. Ces derniers sont conscients qu’un tournage aura lieu dans leur établissement à cause des caméras. En revanche, ils ne savent pas si l’expert viendra ou non. Seulement, Romuald Graveleau n’a pas dévoilé l’astuce de la production pour maintenir cet effet de surprise à chaque nouvel épisode.

Cette année, l’animateur de l’émission est désormais soutenu par Mallory Gabsi, ancien candidat belge de Top Chef. Depuis le premier épisode de la saison 11, les deux acolytes sont ainsi venus en aide aux restaurateurs en difficulté. Ils connaissent juste la situation dans son ensemble. De cette façon, ils peuvent effectuer une analyse objective sans connaître les détails à l’avance.

Au cours de la deuxième journée, les nerfs des restaurateurs sont mis à rude épreuve. Au cours de cette traditionnelle test de pression, passants et clients potentiels de l’établissement remplissent la salle. Comme l’explique le directeur du programme, l’équipe de tournage fait parfois appel à la mairie pour inviter des personnes sur les lieux. Bien entendu, la production paie l’addition après le repas, sauf pour les boissons.

Pour ne rien rater de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !


Source link