Emmanuel Macron dans la tourmente ? Son pass sanitaire fait le tour de la Toile

A lire aussi : Sarah Fraisou aurait-elle menti sur sa perte de poids ? Une vidéo fait le tour du web !

Selon FranceInfo, l’Elysée pointe du doigt “La négligence ou la malveillance des professionnels de la santé . L’exécutif dénonce également “Un manquement à l’éthique”. En effet, ils peuvent accéder aux informations de la base de données en quelques clics.

Le Premier ministre récemment payé le prix. Les autorités ont ensuite pris des mesures pour empêcher une autre fuite, mais en vain. Évidemment la prochaine cible après Jean Castex n’est autre queEmmanuel Macron. Du côté de l’Elysée, l’impensable s’est donc produit. Ceci, après quelques semaines des révélations fracassantes de Médiapart.

Une réponse favorable à Médiapart

Tout a commencé avec une photo publiée par une agence de presse pour le cas du Premier ministre. Les abonnés ont ainsi pu voir un QR code au nom de Jean Castex. Ensuite, les malins sur Internet ont utilisé le code visible sur le snapshot dans leur application TousAntiCovid. Par la suite, ils l’ont partagé sur les réseaux sociaux.

Concernant le cas du chef de l’Etat, les professionnels de santé seraient les premiers responsables de cette fuite de son pass santé. En ce sens, la Caisse nationale d’assurance maladie a saisi le Conseil national de l’ordre des médecins. En conséquence, la ou les personnes ayant rendu publiques l’information du Président de la République encourent d’éventuelles sanctions.

Outre le QR code, la date de naissance (21 décembre 1977) d’Emmanuel Macron est également visible, de même que la nature du vaccin (Pfizer/BioNTech), le 13 juillet 2021. Une information qui ravira probablement Médiapart. Pour rappel, le site d’enquête avait demandé ces preuves à l’Elysée, mais sans succès.

Un nouveau QR code pour le pass santé d’Emmanuel Macron ?

Évidemment, ce code est en train d’être désactivé. En d’autres termes, il n’est plus valable. A noter que l’utilisation frauduleuse d’un titre de santé par un tiers est passible d’une amende de 750 euros – 135 € si elle est payée rapidement.

Demandé par BFMTV, une source ministérielle a révélé que le gouvernement étudie la possibilité de générer un nouveau QR code au nom d’Emmanuel Macron.

Source link