Un enfant de 7 ans ramené chez lui par la police : la maire de la ville donne sa version des faits dans TPMP

A lire aussi : « Tous ses amis lui ont dit ‘En prison ! En prison !’ » : la maman du petit garçon ramené à la maison par un policier se confie à TPMP

Cette affaire qui avait secoué le petit village de Saint-Médard-de-Guizières (Gironde) près de Libourne a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Inévitablement, l’émission phare de C8 a consacré la section “Le témoin du jour” aux deux parties.

Le 13 septembre, la mère du petit garçon ramené à la maison par un policier municipal était sur le plateau de TPMP pour donner sa version des faits. Selon ses propos, le maire de la ville a voulu faire de son fils un exemple. Ainsi, les autres parents n’hésiteraient plus à régler leurs dettes à l’école. A seulement 7 ans, le petit Willan subi un véritable embarras public.

Le lendemain, Mireille Conte-Jaubert, le maire de la ville était l’invité de Cyril Hanouna et de son équipe. Elle fustige ainsi les critiques contre elle. Selon ses explications, l’enfant était content de monter à bord d’un véhicule de police.

Le maire de Saint-Médard-de-Guizières rétablit la vérité

Tout porte à croire que cette affaire a terni l’image de la commune. En ce sens, l’élu devait intervenir pour restaurer l’image. D’autant plus que la mère semblait l’avoir blâmée. Selon la version de Chirley, Mireille Conte-Jaubert ne l’aurait pas prévenue que son enfant serait exclu de la cantine.

Sur le plateau, le maire a expliqué queelle avait suivi les procédures à la lettre. Seule la police a pu ramener le petit garçon chez lui. En effet, les autres parents et amis de Chirley ne figuraient pas sur la liste des personnes ayant le droit d’accompagner Willan. Elle a dit que l’intervention des services sociaux aurait été beaucoup plus traumatisante pour l’enfant.

Selon Mireille Conte-Jaubert, Willan était très excité de monter dans une vraie voiture de police. Par conséquent, il n’était pas du tout traumatisé. Le petit garçon aurait même fait des envieux dans les rangs de ses camarades.

Pour ce qui est de la dette de près de 900 euros, la mairie aurait adressé de nombreux courriers au principal concerné. L’élue a réitéré qu’elle avait suivi les procédures comme le fait la municipalité avec d’autres parents dans la même situation. Au lieu de convenir d’un délai avec le Trésor, Chirley aurait plutôt menacé Mireille.

Willan retourne à la cantine

De nombreux chroniqueurs s’accordent à dire que le maire de la ville aurait dû procéder différemment. Seul Matthieu Delormeau approuva la décision radicale de Mireille. Quant à Cyril Hanouna, il a expliqué que le bien-être du petit garçon prime sur tout le reste.

En effet, selon l’avis du maire, l’animateur de TPMP devrait également payer les dettes d’autres parents qui sont dans une situation financière plus grave que Chirley. Cependant, il faut préciser que Willan est à ce jour le seul à avoir eu l’expérience avec la police.

Source link