Emmanuel Macron : le président de la République aurait menti sur la date de sa vaccination

A lire aussi : Emmanuel Macron giflé : la réaction lourde de sens de Brigitte Macron

Depuis le début de la crise sanitaire, le Président de la République et le gouvernement Castex cherchent désespérément une solution durable pour s’en sortir. Au fil des mois, la vaccination devient le meilleur moyen de vaincre ce fléau. Ainsi, l’exécutif a mis un point d’honneur à convaincre les Français de franchir le pas.

L’immunité collective étant le mot d’ordre, Emmanuel Macron n’a pas tardé à montrer l’exemple dès le premier jour. Le 31 mai, le chef de l’État a tweeté : “Vacciné! “, comme ce qu’il encouragerait ses concitoyens à faire de même.

Malgré tout, certains médias et bon nombre de Français se sont posé la question suivante : pourquoi n’avons-nous pas eu de photo ? En effet, Jean Castex et Olivier Véran à droite comme souligné Mediapart.

Habitué aux révélations, le journal a également dévoilé au grand jour la date exacte de la vaccination du président de la République. La raison ? Le site d’investigation avait accès à Données d’assurance-maladie.

Emmanuel Macron aurait omis de préciser un détail très important

En l’absence de photo ou de vidéo, l’Elysée avait expliqué qu’il n’était pas nécessaire de“Héroïser” geste. L’objectif était en effet d’inciter ses concitoyens à se faire vacciner. Depuis, l’affaire s’est calmée jusqu’à la récente révélation de Médiapart.

Capture Twitter

Le 26 août, le journal révélait qu’Emmanuel Macron avait été vacciné 13 juillet 2021, au lendemain de son intervention sur la prolongation du forfait santé. Dans la base de données Medicare, les médias auraient en effet trouvé le certificat de vaccination officiel du couple présidentiel.

Face à cette révélation qui a fait grand bruit, l’Elysée avait plaidé la“erreur humaine ” lors de l’envoi du formulaire à Medicare. Pourtant, celles de Brigitte Macron sont très claires. La Première Dame avait en effet reçu une dose le 31 mai. Une seule suffit en effet, car le couple présidentiel avait déjà contracté le virus en décembre 2020.

Le mystère reste entier

L’équipe présidentielle précise que l’erreur s’est produite entre la date de vaccination (31 mai) et celle de saisie (13 juillet) de documents officiels. Néanmoins, le doute s’installe, car d’autres données sont nécessaires pour prouver que le chef de l’Etat était bien vacciné à l’ouverture de la campagne.

Le numéro de lot du vaccin et la signature du vaccinateur permettre de déterminer la date exacte de sa vaccination. Médiapart avait demandé ces preuves à l’Elysée, mais pour l’instant, le site d’enquête n’a toujours pas reçu de réponse.

Source link