« Revenu d’engagement » : en quoi consiste cette nouvelle aide et qui peut en profiter ?

Comme il l’a annoncé ce lundi soir, le chef de l’Etat veut aider” notre jeunesse, qui a tant sacrifié alors qu’elle risquait peu pour elle-même ». En effet, les conséquences de la crise sanitaire pour les jeunes sont nombreuses : emploi, logement, moral, etc. Pour les aider, l’Élysée a finalement opté pour un « revenu d’engagement ». Aide qui sera présentée à la rentrée.

Les revenus d’engagement sont destinés aux jeunes en précarité

Le nouveau dispositif annoncé par Emmanuel Macron s’inscrit dans la lignée la “Garantie Jeunesse”, un dispositif mis en place par François Hollande en 2013. L’aide vise à aider les jeunes « décrocheurs », c’est-à-dire ceux qui ont ni emploi ni formation. L’objectif : les aider à retrouver le chemin du travail ou de l’école. Le « revenu d’engagement » est donc inclus dans « une logique de devoirs et de droits », a déclaré le chef de l’État le 12 juillet.

Les détails du dispositif n’ont pas encore été clarifiés par le gouvernement. Courant mai, un montant d’environ 500 euros a été mentionné par des sources gouvernementales. En contrepartie du « revenu d’engagement », les bénéficiaires s’engagent à suivre une formation accompagnée de stages en entreprise. Ils bénéficieront d’un ” un accompagnement intensif pour trouver un emploi “.

Alors que l’an dernier, 200 000 personnes ont bénéficié de la “Garantie Jeunesse” déployée par François Hollande, le nouveau dispositif annoncé par Emmanuel Macron pourrait concerner 1,5 million de bénéficiaires. Quels sont les critères d’attribution ?

Le revenu de fiançailles souhaité par Emmanuel Macron devrait concerner 1,5 million de jeunes. Crédit : capture d’écran BFMTV.

Qui peut bénéficier de la nouvelle aide aux jeunes ?

Les « revenus d’engagement » concernent jeunes entre 16 et 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les personnes handicapées. Les bénéficiaires éligibles à cette nouvelle aide ne sont pas tenus d’avoir un emploi ni de suivre une formation.

Les personnes souhaitant bénéficier des « revenus d’engagement » ne doivent pas disposer de revenus supérieurs à 930 euros par mois. Nouvelle fonctionnalité: ressources des parents ne sont pas pris en compte pour l’attribution de cette nouvelle aide.

Les bénéficiaires des « revenus d’engagement » seront accompagnés de la mission locale dans le cadre d’un programme d’intégration intensif. Alors qu’en France, près d’un jeune de 15 à 24 ans sur cinq est au chômage, le gouvernement espère avec cette aide réduire les inégalités générationnelles.

Source link