Pourquoi nos cheveux poussent-ils sur la tête et pas ailleurs ?

Les êtres humains ont des cheveux dès leur plus jeune âge. Des cheveux qui durent toute la vie, sauf en cas d’alopécie importante ou autre pathologie. La localisation de nos cheveux ne doit rien au hasard et leur présence est indispensable.

Les cheveux : un vestige important de l’évolution

Les premiers hommes préhistoriques avaient des cheveux. Un véritable atout pour ces individus dont l’intelligence ne leur permettait pas encore d’inventer des protections sophistiquées pour leur corps. Les cheveux, comme les cheveux en général, jouaient alors le rôle très important de l’isolation thermique. En cas de froid hivernal, les cheveux permettaient de garder le crâne au chaud. A l’inverse, les cheveux protégeaient la tête de la chaleur, comme un chapeau.

Malgré l’évolution, le cheveu a gardé ce rôle protecteur essentiel. Et pour une bonne raison, le cerveau est un organe vital aussi indispensable que fragile, qu’il faut particulièrement protéger. Contrairement à d’autres organes vitaux, celui-ci est situé en périphérie du corps, donc plus proche de l’extérieur que de la température interne de notre corps. Le rôle des cheveux perdure donc encore aujourd’hui : réguler la température dans notre crâne pour protéger notre cerveau. Le but : éviter l’insolation ou l’hypothermie dont les conséquences peuvent être très graves pour notre organisme.

Les cheveux protègent notre cerveau des fluctuations de température. Crédit : dépôt de photos.

Et les poils, à quoi servent-ils ?

Comme nous venons de le voir, les cheveux continuent de jouer un rôle clé : protéger notre crâne et notre cerveau. De plus, les personnes chauves sont plus à risque de développer un cancer du cerveau. Quant aux poils, qui sont aussi des vestiges de l’évolution humaine, ils continuent également à jouer un rôle protecteur.

Au temps de l’homme préhistorique, les poils alors beaucoup plus denses recouvraient la quasi-totalité du corps. Elles permettaient alors d’isoler les hommes du froid comme le feraient les vêtements. Si ces jours sont révolus, nous n’avons pas perdu tous nos cheveux. Pourquoi ? Parce qu’ils nous protègent encore légèrement des rayons ultraviolets.

Les poils situés sur les parties génitales et les aisselles aident également à protéger des irritations. Quant aux poils des oreilles et du nez, ils filtrent les poussières, les odeurs, mais aussi le son ! Ils ont également la capacité de nous alerter lorsque quelque chose essaie de pénétrer dans ces orifices, comme un insecte par exemple. C’est pourquoi, tout comme nos cheveux, nos cheveux durent depuis l’apparition des premiers hommes !

Source link