#JeSuisGrosseDonc : les personnes en surpoids témoignent de la grossophobie sur Twitter

Discriminations envers les médecins, vêtements trop petits, préjugés…

Le terme grossophobie désigne le fait de stigmatiser ou discriminer les personnes en surpoids ou obèse. Depuis plusieurs jours, les témoignages sur la grossophobie se multiplient sur Twitter. De nombreux utilisateurs dénoncent les préjugés et les interdits qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne.

témoignage sur la grossophobie

Leurs discours témoignent d’un monde où rien ne convient aux individus obèses et où les jugements négatifs sont constants. Parmi les témoignages qui reviennent le plus souvent, les internautes dénoncent des médecins qui ne les considèrent pas. “ je ne suis pas pris au sérieux », écrit un internaute. Un autre utilisateur témoigne : « mes problèmes de santé sont dus à mon poids selon les gens et même selon les médecins “.

témoignage sur la grossophobie
témoignage sur la grossophobie
un tweet d'une grosse personne

Une grossophobie qui ne concerne pas que le secteur médical, puisque la mode est aussi concernée. ” Je ne trouve pas de vêtements à ma taille », se lamente une jeune femme.

un tweet d'une grosse personne
un tweet d'une grosse personne
un tweet d'une grosse femme

Autres facteurs de souffrance pour les personnes en surpoids : les taquineries. ” Par peur du jugement, je demande à mes partenaires d’éteindre la lumière », confie une femme. ” Je serai toujours regardé dans la rue avec un air de dégoût », souligne un autre. “ J’ai peur que mon apparence m’empêche de trouver du travail “, ou alors “ Je n’ose pas prendre de desserts en public », peut-on également lire.

Des témoignages sur la grossophobie qui font polémique

Si toutes ces confidences tendent à montrer que notre société est grossophobe, elles créent aussi la polémique. Pour de nombreux internautes qui ne mâchent pas leurs mots, les personnes en surpoids” victimiserait “.” Quand on veut on peut », écrit un internaute tandis qu’un autre dénonce un « mentalité de perdant “.” Les choux, bougez Peut-on lire aussi. Autant de réactions cutanées qui prouvent la sensibilité du sujet.

#Je suis gros
#Je suis gros
#Je suis gros

En début d’année, l’édition américaine de Cosmopolite avait aussi payé le prix. Le magazine féminin avait choisi de mettre les grosses femmes en première page en intitulant « C’est sain ! »(C’est aussi la santé). Un choix qui avait valu aux médias d’être accusés de favoriser l’obésité. Hashtags #Je suis gros et #Je suisBigSo, qui n’échappent pas à la même polémique, démontrent que notre société a plus que jamais besoin de tolérance.

témoignage sur la grossophobie

Source link