« Je suis tombée enceinte 3 mois après avoir accouché parce que ma belle-mère a découpé le préservatif »

Relayé par nos confrères du journal britannique Le soleil, cet appel à l’aide d’une mère de 20 ans montre son désarroi face à sa belle-mère qui a comploté pour avoir un deuxième petit-fils.

“Si vous n’avez pas de fils, notre nom de famille s’éteindra”

Si cette belle-mère a intentionnellement percé les préservatifs du couple, c’est parce qu’elle voulait que sa belle-fille tombe enceinte une deuxième fois afin d’avoir un fils. Dans le post sur Reddit, la maman offensée dit que ses beaux-parents étaient obsédés par cette idée à tel point qu’ils ont nié que son premier enfant était une fille, jusqu’au moment où elle est née. « Si vous n’avez pas de fils, votre nom s’éteindra parce que votre fille épousera un homme et perpétuera sa lignée », lui ont dit sa belle-famille. Des commentaires qu’elle a partagés sur le forum pour solliciter l’avis des internautes. Parfois, la belle-mère peut s’immiscer dans la relation entre une mère et son enfant. C’est le cas de cette femme qui a changé le nom du bébé sans le consentement de sa belle-fille.

« Tu dois essayer d’avoir un garçon ! “

Dès le jour de l’accouchement, la belle-mère de cette mère s’interroge sur la naissance du prochain enfant. « Tu dois essayer d’avoir un garçon ! s’exclamèrent-ils. C’est à ce moment qu’une ingérence substantielle de sa mère qui venait tous les jours au domicile du couple. La mère dit que sa belle-mère a pris le relais pour s’occuper de sa fille afin qu’elle puisse dormir pendant 4 heures.

belle-mère 1 à l'échelle

Belle-mère envahissante Source: Getty Images

Un test positif

Quelques mois après l’accouchement, la mère a ressenti de nouveaux symptômes de grossesse. C’est alors qu’elle a fait un test et le résultat était positif. “Après avoir surmonté le choc initial, nous étions excités mais confus”, a-t-elle écrit. La mère de deux enfants ajoute que pour la contraception, elle utilisait des préservatifs et du lubrifiant. Le couple a décidé de ne pas annoncer la nouvelle mais elle a révélé l’heureux événement à sa belle-sœur, avec qui elle avait une forte affinité.

“Ma belle-sœur a fondu en larmes et a commencé à s’excuser”

Lorsque la nouvelle a éclaté, la réaction de la belle-sœur était loin de ce à quoi elle s’attendait. « Ma belle-sœur a fondu en larmes et a commencé à s’excuser », se souvient-elle. C’est alors que la sœur de sa compagne l’a informé que leur contraception ne fonctionnait pas. Et pour cause, sa mère avait percé des préservatifs depuis l’accouchement de sa belle-fille. Selon sa belle-sœur, elle pensait que ce stratagème n’était qu’une blague de sa part, mais c’était bien vrai.

affection à l'échelle

Un moment d’affection entre une mère et son enfant. Source : Getty Images

“Ce n’était même pas un accident, c’était son interférence”

Pour que la mère atteigne son objectif d’avoir un petit-fils, elle aurait profité des moments d’absence pour percer les préservatifs du couple. La maman se confie sur le forum pour exprimer sa colère mais surtout son désarroi. Elle ajoute qu’elle en veut aussi à sa belle-sœur pour lui avoir caché ce plan inadmissible. “Ce n’était même pas un accident, c’était son interférence parce qu’elle n’avait pas le petit-fils chéri qu’elle voulait”, déplore-t-elle. Parfois, une belle-mère a une haine viscérale pour la femme de son mari. Elle leur a demandé de quitter sa maison.

Des internautes scandalisés

Malgré ce plan qui a rendu cette grossesse inattendue, la maman est heureuse d’accueillir son deuxième enfant. Après avoir lu cette histoire, Les internautes se sont scandalisés de l’ingérence de cette belle-mère. Alors que certains lui ont demandé de porter plainte, d’autres voulaient que son nouveau bébé soit une fille. « Changez les serrures de votre maison. Obtenez une clé pour votre chambre et un système de sécurité qui vous permet de voir qui se trouve devant la porte », recommande un utilisateur de Reddit.

Quand la belle-mère fusionne avec son fils

Comme cette mère, il y a des gens qui se plaignent de l’ingérence voire du contrôle de leur belle-mère. C’est le cas d’une femme qui s’interroge Claude Halmos, psychanalyste, sur le lien fusionnel entre son mari et sa mère. Bien que la relation de la mère avec son fils soit problématique, elle note que la femme ne doit pas la considérer comme une rivale car ce dernier risque de gagner. Une question qui, pour elle, doit être transposée sur soi pour prendre du recul par rapport à cette situation.

Source link