En Algérie, tricher au bac peut vous conduire derrière les barreaux

La session du baccalauréat 2016 a provoqué un scandale d’État en Algérie. Cette année, fraude massive aux examens du baccalauréat avait été identifié. Les sujets avaient “fugué” sur les réseaux sociaux et la moitié des candidats ont dû repasser le précieux sésame. Pour éviter qu’une telle triche ne se reproduise, les autorités ont réprimé.

De six mois à trois ans clos : l’Algérie traque les fraudeurs du bac

Le ministère de la Justice a signalé ce 24 juin avoir condamné 31 personnes. Peines de 6 mois à 3 ans ferme ont été prononcés. Ces individus qui se retrouvent derrière les barreaux pour fraude au bac devra également payer de lourdes amendes. Au total, souligne l’AFP, 84 personnes sont poursuivies pour tricherie au baccalauréat. 40 sont placés sous mandat de dépôt et 13 sont sous contrôle judiciaire.

Les accusés sont poursuivis pour avoir copies d’examen distribuées ou réponses standard du bac en Algérie, via les réseaux sociaux. Des infractions détectées dans 15 préfectures du pays sur 58, par l’organisme chargé de lutter contre la cybercriminalité. Depuis le 20 juin, date du début des procès en Algérie, le ministère de la Justice publie chaque jour un communiqué recensant les nouvelles arrestations.

Internet restreint pendant les 5 jours du baccalauréat

En plus de ce harcèlement en ligne, les autorités ont pris la décision de restreindre Internet pendant les examens du bac. Alors que cette année, plus de 731.000 candidats passent le baccalauréat, l’opérateur public Algérie Télécom a restreint l’accès à certains réseaux. Des restrictions qui visent à ” contribuer au succès de la session 2021 “Tout en assurant plus” crédibilité », précise l’entreprise.

Internet coupé pendant le bac en Algérie
Un homme occupé avec son smartphone

8h à 17h pendant les cinq jours du bac, l’Algérie fonctionne donc à très bas débit, voire sans Internet du tout. Facebook, Twitter, WhatsApp… Ces réseaux sociaux sont inaccessibles et parfois tout le réseau est coupé. Cette décision des autorités algériennes de réduire Internet suscite la colère des consommateurs. Sur Facebook, l’association nationale pour la protection des consommateurs El Aman exige une compensation des clients ” pour préjudice économique “.

ا قطع الانترنات. Coupures abusives sur INTERNET. Lettre de protestation déposée aujourd’hui auprès de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications.

Publié par Aman / Association nationale pour la protection des consommateurs Bien sur Jeudi 24 juin 2021

En effet, les coupures Internet dues au ferry en Algérie perturbent le fonctionnement économique du pays. En plus, télétravail et enseignement à distance, qui ont augmenté en raison de la crise sanitaire, sont fortement pénalisés.


Source link