« J’ai eu 20 bébés en un an

Kristina Ozturk est une maman extraordinaire puisqu’elle élève avec son mari et toute une équipe de nounous pas moins de 20 bébés. Avec son mari millionnaire de 57 ans, ils nourrissent le souhait d’avoir un jour 100 enfants.

Relayé par nos confrères du site britannique Le soleil, le quotidien de cette famille est mouvementé puisqu’ils sont parents de 20 enfants. Pour avoir cette progéniture, ils ont dû payer l’équivalent de 160 000 euros à des mères porteuses en un an et deux mois.

Une progéniture en pleine croissance

Pour s’occuper de ce petit nombre de frères et sœurs, les parents dépensent près de 80 000 euros pour les services de 16 nounous qui s’occupent de leurs enfants 24h/24. Kristina était déjà mère d’une fillette de six ans lorsqu’elle a rencontré Galip lors d’un voyage à l’étranger. Pour concevoir leur premier enfant, le petit Mustafa, ils ont fait appel à une mère porteuse. Cette mère a improvisé un geste pour donner naissance à l’enfant de son fils homosexuel.

La famille de Kristina et Gallip Source : The Sun

“Mes journées ne sont jamais ennuyeuses”

Si le couple souhaite désormais avoir 100 enfants, c’est parce que tous deux rêvent depuis leur enfance d’avoir une très grande famille. Ils ont donc décidé de franchir le pas et ont fait appel aux services d’une clinique de GPA qui a participé à la réalisation de leur projet. Pour Kristina, c’est un emploi du temps chargé malgré l’aide constante qu’elle reçoit. ” Chaque jour est différent, de la planification des horaires du personnel aux achats pour ma famille. Je peux vous dire une chose, mes journées ne sont jamais ennuyeuses », s’amuse-t-elle.

“C’est difficile d’être mère de 21 enfants quand on est enceinte”

Si cette famille a fait appel aux mères porteuses pour avoir 20 bébés, Kristina souhaite qu’elle puisse un jour donner la vie naturellement. Pour l’instant, elle veut s’occuper de tous ces frères et sœurs avant de concevoir. « C’est difficile d’être mère de 21 enfants quand on est enceinte », dit-elle, ajoutant qu’elle ne souhaite pas agrandir sa progéniture pour le moment.

Kristina, son mari et ses deux enfants Source : The Sun

Qui est la famille Ozturk ?

La famille Ozturk, ce n’est pas seulement 20 bébés de 4 mois à 14 mois. Pour mettre ces frères et sœurs au monde, les mères porteuses ont été payées 160 306 euros. 16 nounous s’affairent jour et nuit pour s’occuper des moindres désirs des enfants et touchent l’équivalent de 77 829 euros par an. Le budget par semaine pour cette dernière est de 4646 euros car pour s’occuper des petites chéries et des brunes, il faut 20 paquets de couches et 53 paquets de lait maternel. L’équipe de nounous et de bébés vit avec les parents dans un manoir de 3 étages. Avec des moyens plus modestes, cette mère donnera naissance à son dixième enfant en même temps que sa fille.

“Elle est très heureuse d’avoir beaucoup de frères et sœurs”

Lorsque les journalistes demandent à cette mère de famille nombreuse s’il est possible de bien s’occuper d’autant de bébés, elle répond qu’elle fait de son mieux pour que ces frères et sœurs soient heureux. Victoria, la première fille de Kristina, est heureuse d’avoir autant de frères et sœurs. “Elle en parle toujours à tout le monde” Kristina est émue, ajoutant que son aînée aime s’occuper de tous ces bébés en leur lisant des histoires.

“N’utilisez pas de mères porteuses si vous ne le souhaitez pas”

Alors que le choix de vie de Kristina et de son mari peut faire débat, la mère de 21 enfants assume pleinement son projet familial. “Mes enfants sont heureux et ce n’est l’affaire de personne d’autre”, dit-elle. Elle dit à ceux qui ne sont pas d’accord avec ses décisions qu’ils n’ont pas besoin d’avoir d’enfants. « N’utilisez pas de substituts si vous ne le souhaitez pas, c’est votre choix. Mais c’est notre vie et c’est notre choix » conclut-elle. Comme Kristina, cette maman a réalisé son souhait de fonder une famille nombreuse : elle a 16 enfants dont tous les prénoms commencent par C.

Qu’est-ce que la maternité de substitution?

Aussi appelé La gestation pour autrui, cette pratique interdite en France est légale dans de nombreux pays et certains couples français peuvent recourir à cette pratique à l’étranger pour avoir un enfant. Cela consiste à faire appel une mère porteuse qui livrera le bébé aux futurs parents, à savoir les couples qui veulent concevoir ensemble. La gestation pour autrui peut être pratiquée par insémination artificielle « procréation pour autrui » ou par fécondation in vitro.

Source link