Marlène Schiappa réagit aux propos virulents de Jean-Marie Bigard !

Microphone à la main, Humoriste français a fait des déclarations cinglantes lors du rassemblement à Paris le 22 mai. Parmi ses propos controversés, Jean-Marie Bigard a osé comparer carte santé et étoile jaune. Puis il est allé après l’ancien et actuel ministre de la Santé. Interrogée sur Franceinfo, Marlène Schiappa a réagi à ces déclarations dures.

Marlène Schiappa recadre Jean-Marie Bigard

Les avis sont partagés, mais il semble que le mari de Lola Marois ait dérapé. De toute évidence, le comédien est contre la gestion de la sortie du gouvernement de la crise sanitaire. Alors il a participé à la manifestation des anti-vaccins et anti-pass avec plusieurs centaines de personnes. Rien de bien surprenant jusqu’à présent, et pourtant il a fait des propos répréhensibles lors de ce rallye. Outre la profusion d’insultes contre Olivier Véran et son prédécesseur Agnès Buzyn, il les a également menacés.

Sur le plateau du matin, le ministre en charge de la Citoyenneté a refusé de renoncer à l’éponge. Sans langage du bois, elle a critiqué le comportement et les propos offensants de l’ami de Cyril Hanouna. Selon ses paroles, Jean-Marie Bigard n’était pas dans son état normal lors de cette manifestation. La preuve ? Il aurait continué à élever la voix alors qu’un organisateur lui murmurait à l’oreille pour éviter de dire de mauvais mots. Son illustre diatribe “Les ravages de l’alcoolisme”, estime Marlène Schiappa.

Le plus déroutant selon le ministre est que les organisateurs l’avaient invité à cet événement. En bref, le comédien peut toujours faire des déclarations grossières, car on lui propose une plate-forme. Le politicien a également dénoncé “Menaces et insultes publiques”. Malgré tout, elle n’a pas précisé si les personnes concernées, Olivier Véran et Agnès Buzyn, avaient décidé de porter l’affaire en justice.

La ministre donne son avis sur l’artiste Youssoupha

La Fédération française de football (FFF) a déclaré au rappeur Youssoupha l’hymne des Bleus pour l’Euro 2021. C’est une décision que regrette le chef Noël Le Graët. Quant à Marine Le Pen, elle a demandé à la FFF de licencier l’artiste. La raison ? Ce dernier l’a décrit comme ” chienne “ dans l’une de ses chansons. De son côté, Marlène Schiappa a déploré les insultes proférées contre le président du Rassemblement national. Il respecte néanmoins le choix de la fédération.

Source link