Johnny Hallyday, un acheteur compulsif : Il dépensait entre 20.000 et 40.000 euros par mois !

ads1
ads2

Tout suggère que la rock star dépensé sans compter d’autant plus que l’argent affluait. Le Taulier a en effet reçu des avances sur le produit de ses concerts. Pourtant, ce n’était qu’une source de revenus parmi tant d’autres. En ce sens, il serait devenu un acheteur compulsif comme en témoignent ses proches dans le documentaire “La face cachée de Laeticia Hallyday : Ultimes secrets sur l’héritage de Johnny”.

Une variété de biens immobiliers

Etant une star internationale, l’interprète deAllumer le feu avait une relation “Éblouissant” à l’argent. Son photographe attitré Daniel Angeli n’a pas hésité à comparer ses dépenses avec celles du ” Reine d’Angleterre “. Un avis clair, mais corroboré par Benjamin Locoge. Le journaliste de Paris Match a déclaré : « L’argent n’était pas un problème. C’était un puits sans fond, quand il voulait quelque chose, il l’avait”. Visiblement, Johnny Hallyday voulait à tout prix satisfaire sa compulsion. Autre facette de sa personnalité : il laisse ses assistants, son manager ou sa femme composer pour lui les codes de ses cartes.

Johnny Hallyday Un style de vie hors du commun
Un art de vivre insolite – © instagram / @lhallyday

Selon des proches du défunt mari de Laeticia, ses dépenses mensuelles ont été estimées entre 20 000 et 40 000 euros. ici un budget énorme ce qui s’explique, en partie, par ses achats compulsifs lors de ses déplacements. Le Taulier n’avait en effet pas résisté à l’envie d’acquérir un bien immobilier partout où il allait. Daniel Angeli se souvient également qu’il s’était attiré les foudres de sa femme après son retour du Canada. Selon ses révélations, il avait déposé une caution pour un chalet. A son arrivée, sa femme avait annulé l’acte de vente.

La Cadillac de Johnny Hallyday
La Cadillac de Johnny Hallyday – © instagram / @jhallyday

Sa phrase préférée dans les magasins était “Envoyer la facture”, souviens toi Jean-Pierre Pasqualini, directeur des programmes chez Melody TV. A ce rythme, l’étau fiscal devait tôt ou tard se resserrer autour de l’artiste. Parti en 2017, Johnny Hallyday a légué tout son héritage à sa veuve de 46 ans. En conséquence, ce dernier s’est récemment effondré sur la dette. Elle a dû vendre leurs résidences à Palissades du Pacifique et Marnes-la-Coquette pour le remboursement d’une dette de 30 millions d’euros.

Johnny Hallyday ne s’est rien refusé

Alors qu’un de ses conseillers financiers se creusait la tête sur ses dettes fiscales, le Taulier déclara qu’il refusait de se comporter comme un comptable. Au contraire, il a préféré être renommé “Le roi des gros joueurs”. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises comme cet achat deun yacht de plus de 6 millions d’euros et qui a occasionné des frais mensuels de 30 000 euros. Pourtant, il n’y a jamais mis les pieds. De toute évidence, il a lui-même cédé à tous ses caprices.

Le Taulier au volant d'une Lamborghini Aventador
Son dernier caprice, une Lamborghini Aventador – © instagram / @jhallyday

Source link