enquête sur une possible attaque de requin en Nouvelle-Calédonie

Des investigations sont en cours en Nouvelle-Calédonie pour retrouver le corps d’un pêcheur qui, selon des témoins, aurait été victime d’une attaque de requin. (Illustration) — @captainjohnmoore / CATERS NEWS

L’archipel du Pacifique sud est-elle à nouveau victime d’une attaque de requins ? Des investigations sont en cours en Nouvelle-Calédonie pour retrouver le corps d’un pêcheur. Selon des témoins, l’homme aurait été victime d’une attaque de 
requin, ont indiqué jeudi les services de secours. Si les dires sont confirmés, il s’agira de
la troisième depuis le début de l’année.

« Notre bateau est toujours sur place mais on n’a rien trouvé et personne pour le moment ne s’est rendu à la police ou à la gendarmerie pour signaler une disparition », a indiqué Alexandre Rossignol, responsable de la communication de la Sécurité civile.

« On a vu le battement des palmes au-dessus de l’eau et puis plus rien »

L’alerte a été donnée mercredi par des pêcheurs qui ont indiqué aux secours avoir été témoins d’une attaque de squale sur un pêcheur sous-marin « coulé au fond » au large d’une plage de Nouville, presqu’île au nord-ouest de Nouméa. « Ça a été très rapide. On a vu des remous à la surface, c’était un requin qui était en train de l’attaquer (…) On a vu le battement des palmes au-dessus de l’eau et puis plus rien », ont raconté les témoins au quotidien Les Nouvelles-Calédoniennes.

D’importants moyens aériens et maritimes ont été déployés mais les recherches sont restées vaines, a indiqué le gouvernement local dans un communiqué. La mairie de Nouméa a pris un arrêté d’interdiction de la baignade et des activités nautiques dans la bande littorale des 300 mètres de cette zone située sur une presqu’île, jusqu’à dimanche inclus.

Plusieurs requins vont être autopsiés

De son côté, la province Sud a autorisé pendant 72 heures dans un rayon d’un mille nautique autour du site de l’attaque présumée le prélèvement de requins bouledogues et de requins-tigres. Plusieurs squales ont été capturés, dont un requin-tigre de 4,30 mètres, et vont être autopsiés.

Fin avril, dans cette même zone de Nouville, un homme de 53 ans a été retrouvé mort sur sa planche de sport nautique, après avoir été mordu par un requin à la jambe, tandis qu’en février un plaisancier a été mortellement attaqué à l’îlot Maitre, site très touristique au large de Nouméa. Deux disparitions suspectes en début d’année, pour lesquelles l’hypothèse d’une attaque de requin n’est pas écartée, font par ailleurs l’objet d’enquêtes du parquet de Nouméa.

Source link