Après avoir vu son échographie, les médecins lui demandent d’avorter

La grossesse est une période qui peut parfois être une montagne russe émotionnelle. Excitée à l’idée d’accueillir son enfant à naître, une femme peut aussi être sujette au stress, à la peur et à l’irritabilité. À l’approche de la date d’accouchement, l’anxiété, la joie et l’appréhension peuvent se combiner et déstabiliser la femme enceinte. Et même si grâce aux progrès de la médecine, la majorité des accouchements se déroulent sans complications, il arrive parfois que des imprévus altèrent ce moment de pur bonheur. À 28 ans, Susan Thompson a vécu une grossesse complexe. Les médecins lui ont conseillé d’avorter.

Chaque femme vit sa grossesse d’une manière unique. Mais dans certains cas, cette expérience unique s’accompagne de sautes d’humeur et d’un éventail d’émotions difficiles à contrôler. Bien que les mères soient souvent ravies de rencontrer enfin leur nouveau-né, certaines nouvelles peuvent sembler effrayantes et entraîner un débordement d’émotions négatives. Dans une publication Facebook supprimée, Susan Thompson, 28 ans, raconte son expérience déchirante, telle que rapportée par Tribune de Chicago.

Une grossesse jugée à risque

À seulement 28 ans, Susan Thompson a vécu l’une des expériences les plus émouvantes de sa vie. La femme, qui était enceinte de quelques mois, a appris qu’elle portait des quintuplés. La future maman, qui semblait heureuse de cette grossesse, était loin d’imaginer que son médecin allait prononcer des termes d’une rare violence. En effet, après avoir vu son échographie, le professionnel de santé lui a proposé une “réduction sélective”. Choquée, Susan a assuré qu’elle n’allait pas se faire avorter et qu’elle continuerait sa grossesse. Mais le médecin, convaincu de ses recommandations, lui a conseillé de demander l’avis d’un autre spécialiste. Ce dernier a de nouveau affirmé qu’il valait mieux interrompre cette grossesse. Malgré sa volonté d’accueillir cinq bébés, il lui a recommandé d’envisager d’avorter deux voire trois fœtus. Pour lui, accueillir deux ou trois bébés serait plus raisonnable et moins risqué. Seule la femme a décidé d’aller contre l’avis médical. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, Susan et son mari ne regrettent pas d’avoir pris cette décision difficile. Ils ont pu accueillir cinq enfants, devenus une source de fierté pour la mère. Trois d’entre eux se sont enrôlés dans l’armée et deux ont poursuivi des études de médecine. « Ce sont tous des adultes responsables qui aiment Dieu et font de ce monde un endroit meilleur. J’ai choisi de sauver leur vie et maintenant ils sauvent la vie des autres », a écrit Susan.

Les risques d’une grossesse multiple

Dans la plupart des cas, une grossesse multiple survient lorsque les parents optent pour des traitements médicaux spécifiques afin de concevoir. Ayant des difficultés à accueillir naturellement un bébé, ils peuvent être heureux d’avoir deux, trois, quatre, voire cinq enfants. Seule la femme enceinte peut faire face à divers problèmes lors d’une grossesse multiple. Comme indiqué Doctissimo, le risque principal est la prématurité du bébé. En fait, la moitié des grossesses gémellaires n’arrivent pas à terme. De plus, ce taux monte à 100 % dans le cas d’une grossesse de plus de deux fœtus. Les bébés peuvent rapidement manquer d’espace dans le ventre de leur mère et naître bien avant terme. Ainsi, elles peuvent rester à l’hôpital quelques mois après l’accouchement avec un risque élevé de mortalité néonatale. De plus, les fœtus peuvent éprouver des problèmes de développement et avoir une anomalie congénitale. Pour la femme qui porte plusieurs bébés, elle est également susceptible d’avoir des complications. En effet, elle peut souffrir d’anémie, d’hypertension artérielle ou de pré-éclampsie. De plus, elle a plus de risques de souffrez de diabète gestationnel, de troubles rénaux, abdominaux ou pulmonaires. En ce sens, il est fortement recommandé de suivre un suivi médical régulier lors d’une grossesse multiple.

Source link