Jean Castex veut sortir du « tout-ski » et défend son plan lors d’un déplacement en montagne

Jean Castex a défendu jeudi son plan montagne lors d’un déplacement en Savoie. This plan aims at helping mountains economic players after the difficult winter season they had to face due to Covid-19 restrictions. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP) — AFP
  • En déplacement à Bourg-Saint-Maurice ce jeudi, Jean Castex a défendu son plan montagne.
  • Le Premier ministre a réaffirmé la nécessité pour les stations de diversifier leurs activités et de ne plus miser seulement sur le ski.

Jean Castex a présenté jeudi à Bourg-Saint-Maurice, depuis le cœur des
stations de ski de Savoie, son plan pour diversifier le tourisme de
montagne, un projet globalement salué par les acteurs du secteur.

L’objectif de ce plan d’investissement de 650 millions d’euros dévoilé mercredi soir « n’est pas d’abandonner le ski » mais de « diversifier l’offre et de conquérir de nouvelles clientèles », a expliqué le Premier ministre.

Il a reconnu les « souffrances » de l’économie de la montagne, ultra-dépendante d’un ski alpin empêché cet hiver en raison du Covid-19, une crise qui a « gravement atteint (les) capacités d’investissement » des domaines skiables.

L’intérêt du VTT

« Précisément parce que je connais bien les gens de la montagne, je sais que ces difficultés, loin de les abattre, viennent les stimuler », a-t-il assuré dans son discours, appelant à accélérer la transition pour sortir d’une économie tout-ski menacée par le réchauffement climatique.

Aux Arcs, où il s’est rendu dans la matinée, il a salué les parcours d’aventures dans les arbres, des installations pour le vélo de loisir et d’autres axes de développement d’un tourisme d’été qui doit prendre le relai du ski.

« Le modèle économique doit évoluer », a insisté le Premier ministre, qui a souligné l’intérêt du VTT et a demandé qu’une partie du plan vélo de l’Etat contribue à développer cette activité en montagne.

« On espère que le modèle économique va repartir dès cet été »

Jean Castex a également visité le funiculaire qui relie la gare de Bourg-Saint-Maurice à la station des Arcs, exemple parfait pour le gouvernement d’une installation qui permette d’éviter un grand nombre de trajets en voiture – et ainsi éviter des émissions de gaz à effet de serre – et qu’il compte aider avec ces nouvelles annonces.

« Aujourd’hui, on a brisé une partie des peurs des montagnards », a salué sur place Jean-Luc Boch, le maire de la Plagne et président de l’association nationale des maires des stations de montagne. « On espère que le modèle économique va repartir dès cet été ».

Ce plan est « un premier pas pour la transition des territoires de montagne », se félicite Fredi Meignan, vice-président de l’association écologiste Mountain Wilderness. « Ça ouvre les portes d’une nouvelle dynamique ».

Source link