Ce pédophile qui a violé 200 enfants a été violé et tué par son compagnon de cellule – « Je voulais qu’il ressente ce que ses victimes ont ressenti »

Richard Huckle, un Britannique a abusé sexuellement de 200 enfants. En 2016, il a été condamné à perpétuité pour 22 chefs d’accusation. Son compagnon de cellule l’a ensuite tué pour, selon lui, venger ses victimes.

Relayé par nos confrères sur le site BBC, l’histoire de ce criminel sera complétée par son assassinat. Ce pédophile qui a abusé de 200 enfants a été tué par celui qui partageait sa cellule.

Enfants âgés de 6 mois à 12 ans

Avec un bilan de 200 victimes, Richard Huckle a plaidé coupable à 71 chefs d’accusation d’abus sexuels sur des enfants âgés de six mois à 12 ans sur une période de huit ans. Le pédophile a été tué par un codétenu dans sa prison avec un couteau. Au cours de son procès, les enquêteurs ont rapporté plus de 20000 photos et vidéos de ses agressions sexuelles. Le criminel a partagé son contenu sur le dark web, des réseaux Internet clandestins. Comme ce dernier, ce violeur d’enfant a fait une déclaration effrayante. Il a dit que si un enfant était en âge de parler, il était prêt à avoir des relations sexuelles.

“Une campagne de viol”

À l’époque des faits, Richard Huckle était photographe et a tenté de commercialiser les photos de ces agressions sexuelles sur un mineur. Le pédophile avait tenté d’écrire un manuel pédophile en 2014. Peter Rook, le juge de l’affaire a déclaré que ce verdict montrait à quel point les citoyens étaient dégoûtés par cette «campagne de viol». “Il est en effet très rare qu’un juge condamne une infraction sexuelle d’une telle ampleur”, a déclaré l’avocat. Ce sont les autorités australiennes qui ont dénoncé le criminel qui a été intercepté à l’aéroport de Gatwick par la National Crime Agency. Quiconque voulait écrire un livre pour pédophiles restait en Malaisie.

“Une fillette de 3 ans aussi fidèle que mon chien”

Le pédophile a pu commettre ses crimes dès l’âge de 18 ans au cours de son année sabbatique en Malaisie pour s’occuper d’enfants sur une base volontaire. Dans son manuel de pédophilie, il révèle que les enfants pauvres sont «plus faciles à séduire» que les autres. Richard Huckle a également raconté l’une de ses agressions sexuelles. «J’avais décroché le jackpot, une fillette de 3 ans aussi fidèle que mon chien et personne ne semblait s’en soucier», a-t-il écrit. Ces mots ont été trouvés sur son ordinateur portable. Le pédophile avait prévu de publier ce livre criminel sur le dark web. BBC Three a diffusé un documentaire pour montrer ce qui s’est passé au Cambodge, en Inde et au Royaume-Uni. Alors que Richard a été condamné à perpétuité, d’autres pédophiles ont des peines plus sévères. Ce criminel risque la peine de mort.

Une prison à sécurité maximale

Dans le documentaire publié par BBC Three, on peut voir que Richard Huckle a été placé dans l’une des prisons les plus sûres de Grande-Bretagne: Full Sutton. Cet établissement est dit «à sécurité maximale» et abrite les criminels les plus dangereux du pays. D’après nos confrères du site italien Leggo, le détenu a été tué par Paul Fitzgerald. Avant de l’assassiner, ce dernier l’aurait également violé. «Je voulais qu’il ressente ce que ressentaient ces enfants», a-t-il dit. L’homme a évoqué une «raison morale» pour justifier son crime. Dans un autre contexte, les enquêteurs ont traqué des individus qui abusent sexuellement d’enfants et ces «chasseurs» ont réussi à trouver un policier pédophile.

Richard Huckle. Source: BBC

Quelles sont les conséquences des abus sexuels durant l’enfance?

Tiré du Dictionnaire de psychiatrie publié par le CILF et recueilli par Psychologies, les conséquences des abus sexuels pendant l’enfance sont nombreuses. Ce traumatisme provoque des troubles qui surviennent également à l’âge adulte. Les spécialistes parlent de troubles anxieux mais aussi de plaintes somatiques ou de signes hystériques. Cet événement peut créer chez la victime comportements d’évitement, dissociation névrotique, états dépressifs qui peut également s’accompagner d’un comportement suicidaire. Parfois, les abus sexuels pendant l’enfance peuvent être le catalyseur d’une sexualité prématurée ou, au contraire, d’un refus de la sexualité. Au-delà de ces impacts, qui peuvent s’avérer psychiatriques, ce travail sur l’enfant maltraité devenu adulte indique qu’une fille est plus susceptible de souffrir de violence sexuelle en grandissant.

Source link