Une pétition anti-éoliennes dans les Deux-Sèvres rassemble 15 000 signatures en 48h

“Je ne m’attendais pas à ça. Il y a un réel mécontentement général”, s’interroge Yves Attou, maire de Saint-Christophe (Deux-Sèvres). Assumant son inclination politique “Social écologique”, le conseiller municipal explique la cohérence de sa pétition et de ses idées: “Nous pensons que cela n’a rien à voir avec l’écologie”, dit-il à France 3. «C’est une destruction de paysages, cela ne fournit de l’énergie que 25% du temps, c’est contre-productif. De plus, à notre avis, les porteurs de projets reposent davantage sur une logique financière qu’écologique. “ La pétition lancée il y a trois jours a recueilli 15 200 signatures le jeudi 20 mai. «Dans les Deux-Sèvres, département le plus doté de Nouvelle-Aquitaine, nous sommes saturés de […]. Ils empochent les dividendes et nous avons les nuisances, comme dans de nombreux endroits. Mais il y a un vrai vent de révolte. “, complète Yves Attou.

Une manœuvre électorale?

Serait-ce une manœuvre électorale? Quiconque est également candidat aux élections départementales ne voit aucun problème: «C’est le bon moment pour faire des propositions. Et, de toute façon, ce n’est pas très conflictuel et tous les candidats sont plus ou moins d’accord. Il y a consensus », modère le maire. Comparer, France 3 précise qu’au 31 mars 2020, le parc éolien français était composé de 1 963 installations raccordées au réseau, qui produisaient 10,8% de la consommation électrique française.

Source link