Apologie de la pédocriminalité : Gabriel Matzneff ne sera finalement pas jugé

ads1
ads2

Du nouveau dans l’affaire qui, depuis plus d’un an, secoue la scène littéraire parisienne. Le célèbre écrivain Gabriel Matzneff, accusé d’une relation pédophile depuis décembre 2019, vient de voir l’une de ses charges abandonnée. Depuis janvier 2020, raconte Le Figaro, l’écrivain a en effet été visé par une citation à comparaître pour excuses pour pédocriminalité par l’association L’Ange bleu, devant la 17e chambre du tribunal de Paris. L’association, qui lutte contre la pédocriminalité, a accusé Gabriel Matzneff d’avoir promu ces crimes, tous les livres de l’auteur pouvant servir de “preuve”, ce dernier ayant fréquemment décrit ses relations avec des mineurs. dans ses romans et journaux. Cependant, il s’agit bien de rechercher des preuves, puisque le principe de la citation à comparaître est que la défense collecte elle-même les preuves, avant de convoquer devant un juge l’auteur présumé des faits allégués.

La procédure abandonnée

L’écrivain célèbre, longtemps apprécié de tout Paris littéraire et politique – gauche et droite – ne sera donc pas appelé à comparaître. C’est ce que son avocat, Me Emmanuel Pierrat, a annoncé au journal 20 minutes. La citation a, en effet, été jugée nulle par le tribunal judiciaire de Paris. La faute, précise Le Figaro, à un vice de procédure en relation avec l’adresse de l’avocat de l’Ange Bleu. Concernant cette décision, Me Emmanuel Pierrat a déclaré qu’il était “Heureux que l’état de droit prévaut sur le tribunal des tweets et de la morale”.

Source link