Mere, le « Lidl russe » débarque en France avec des prix qui vont casser la concurrence !

D’ici la fin de 2021, Mère devrait ouvrir ses trois premiers points de vente dans 3 villes de France. Supermarchés situés en Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France.

Qui est «Mere», le géant russe du hard discount?

Mere appartient au groupe de distribution russe Svetofor, fondée en 2009 à Krasnoïarsk (Sibérie). Cet acteur du hard discount compte 1500 supermarchés en Russie et depuis 2015, ces magasins sont également présents en Lituanie, en Pologne, en Roumanie, mais aussi en Allemagne, pays d’origine. du géant Lidl. Mère a également quelques magasins en Espagne et bientôt en Angleterre.

Comme Lidl et Aldi, Mere suit scrupuleusement les économies à chaque étape, de l’achat auprès des fournisseurs à leur mise en rayon. ” Le magasin n’a pas d’étagère, de comptoir et de vendeur », Dit Mere sur son site Internet. Les produits sont proposés sur palettes, les supermarchés ne sont pas décorés, les allées soignées et les rayons proposent moins de références.

L’arrivée de Mere en France sera donc en concurrence avec Lidl et Aldi, qui n’ont pourtant pas l’intention de les lâcher. Pendant de nombreux mois, Lidl monte en gamme en proposant des offres plus qualitatives, toujours à petits prix. Pour ce qui est de Aldi, le groupe s’apprête à racheter 547 magasins Leader Price à Casino.

Un “Russian Lidl” qui promet des prix 10 à 20% inférieurs à ceux de ses concurrents

Pour réalisez toujours plus d’économies, Simplement s’approvisionner auprès de fournisseurs en difficulté financière. L’entreprise pourrait ainsi négocier prix d’achat les plus bas. Le groupe se vante également d’offrir des prix “ 10 à 20% plus compétitifs que ceux de la concurrence directe “. En effet, à l’étranger, le panier moyen de Mere est trois fois moins cher que chez ses concurrents allemands.

un magasin mère en roumanie
Un simple magasin en Roumanie. Crédits: Facebook @ mere.romania.

Mais à ce prix, est la qualité là-bas? En décembre 2020, TF1 a consacré un reportage à Mere. Si les économies ont été bien constatées, les journalistes ont néanmoins déploré produits de mauvaise qualité, trop gras ou trop sucré. Autre problème: une provenance pas toujours précisée. Dernier inconvénient: de simples supermarchés n’offrent que quelques références présent dans les supermarchés français. Il faudra donc attendre la prochaine ouverture des trois magasins Mere en France pour savoir si cet acteur russe réussit.

Source link