« Je déteste être maman » : Elle regrette d’être devenue mère et témoigne sans tabou

Maternité n’est pas une longue rivière tranquille. Les femmes peuvent faire face à un pression sociale les poussant à accoucher. Après un certain âge, et a fortiori s’ils sont en couple, les questions se posent s’ils décident de ne pas avoir d’enfants. Une fois qu’elles sont mères, l’épanouissement dans ce nouveau rôle est essentiel. Mais pour beaucoup comme Karla Tenório, ce n’est pas forcément là.

“Il est urgent de parler de vraie maternité”

Pour Karla Tenório, la maternité s’accompagne donc d’une forte idéalisation, qui peut alors provoquer déception d’importance égale. Une désillusion d’autant plus exacerbée pour elle qu’elle ne voulait pas vraiment avoir d’enfants. Mais face aux souhaits de sa compagne, la Brésilienne a cédé et elle est tombée enceinte.

Karla tenorio
Karla Tenório regrette d’être devenue mère, même si elle aime sa fille. Crédits: Instagram @maearrependida.

Depuis la naissance de sa fille, Karla Tenório admet avoir eu des problèmes être maman. Même si elle a tout de suite aimé son bébé, devenir mère était très difficile pour elle. Son aversion était si forte, qu’elle confie s’être développée au fil des mois psychose post-partum. Karla Tenório voulait alors être une mère parfaite et son obsession l’a amenée à contrôler tous les aspects de la vie de sa fille. La situation était très difficile pour elle, mais elle n’osait pas en parler, culpabilisé.

Cette “mère repentante” n’est pas la seule

C’est alors qu’elle a rencontré, en 2017, un groupe de mamans ressentant les mêmes sentiments qu’elle. En interagissant avec ces femmes, Karla Tenório a réalisé qu’elle n’était pas la seule à déteste être mère. Un constat qu’elle puise également dans les nombreux échanges qu’elle peut avoir avec les internautes, via son compte Instagram.

Karla Tenorio avec sa fille
10 ans après la naissance de sa fille, Karla parle ouvertement de sa vision de la maternité. Crédits: Instagram @maearrependida.

10 ans après la naissance de sa fille, Karla a compris qu’il lui était possible de l’aimer à l’infini, tout en détestant son rôle de mère. Maintenant libre de toute culpabilité, elle n’hésite pas à s’exprimer régulièrement sur les réseaux sociaux pour partager ses sentiments.

Une position qui divise le Web et surtout, vient briser un tabou : celle des troubles du post-partum. Après une naissance, il est tout à fait possible de ressentir de l’aversion ou de la difficulté à devenir mère. D’autres femmes bien connues ont également partagé leurs regrets de la maternité, comme l’actrice Anémone, de son vrai nom Anne Bourguignon. En 2011, elle confiait avoir ” a regretté toute sa vie »Son statut de mère.

Source link