« Une décision sage » : Anne Hidalgo salue l’interdiction de la manifestation pro-palestinienne

C’est une déclaration assez nettement à rebours du reste de la gauche française. Invitée sur Radio J, ce vendredi 14 mai, Anne Hidalgo a salué la récente décision de la préfecture de Paris. Hier, jeudi 13 mai, Didier Lallement a en effet annoncé interdire la manifestation pro-palestinienne prévue à Paris, le 15 mai prochain. Comme le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la maire de Paris a justifié cette décision en évoquant les débordements de 2014. « Nous avons connu en 2014 une manifestation extrêmement violente, très difficile », explique l’édile parisienne. Dans un contexte où les tensions israélo-palestiniennes se diffusent déjà en Europe ou aux Etats-Unis, Anne Hidalgo a donc salué « une décision sage ».

La gauche vent debout contre une interdiction

Principale concernée par les potentiels dégâts que pourraient entraîner de telles manifestations, la maire de Paris a donc pris une position très différente du reste de la gauche. Du côté de La France insoumise, rapporte Le Parisien, Jean-Luc Mélenchon a ainsi dénoncé « une atteinte à la démocratie » et une « provocation ». Patron du PS, Olivier Faure a également affirmé qu’un « précédent vieux de 7 ans ne peut justifier de contrevenir à la liberté de manifester ». Danielle Simonet, conseillère de Paris LFI, a également critiqué la décision de la préfecture… et n’a d’ailleurs pas manqué de sauter sur la déclaration de la maire de Paris. « Lamentable, Anne Hidalgo soutient une fois de plus Gérald Darmanin ». L’élue d’extrême gauche a d’ailleurs rappelé qu’Anne Hidalgo « avait inauguré une place Jérusalem à Paris en refusant le sous-titre « avec le vœu qu’elle devienne capitale des 2 États » ».

Source link