Calais : une centaine de clandestins prennent d’assaut le port vers l’Angleterre

ads1
ads2

Scène de chaos, cette nuit, à Calais, alors que près d’une centaine de migrants ont tenté de s’introduire de force dans la zone portuaire. D’après la préfecture, une centaine de migrants a tenté dans la nuit de jeudi à vendredi de pénétrer dans l’enceinte du port de Calais, entravant la circulation. « Cette nuit, vers 3h00, une centaine de migrants a investi la rocade Est en découpant le grillage situé au niveau du chantier du nouveau port », précise la préfecture relayée par Le Figaro. Les clandestins ont notamment tenté d’entraver la circulation sur les voies, en y disposant tout type de matériel. Au cours de la confrontation avec les chauffeurs présents, plusieurs camions ont été caillassés. Un camionneur, touché à la tête par un projectile lancé par l’un des clandestins, a dû être conduit à l’hôpital. La police, précise Le Figaro, a dû faire usage de nombreuses grenades lacrymogènes pour disperser les clandestins. La cohue aura, au total, duré une heure.

« Il y en a marre »

Dans la journée de ce vendredi 14 mai, Xavier Bertrand – président de la région Hauts-de-France – s’est rendu sur place, et a rencontré Natacha Bouchart, maire LR de Calais. Il a confié à la presse toute son exaspération sur la situation de la région calaisienne. « Il y en a marre… Je n’ai pas envie de revivre l’histoire passée. On s’est battu (…) pour le démantèlement de la jungle », tempête l’ancien baron républicain. « L’État a pris des engagements, ils ne sont pas tenus », poursuit-il. Le président de région et l’édile calaisienne ont donc demandé de nouveaux renforts policiers au ministère de l’Intérieur. Natacha Bouchart estime par ailleurs qu’il est nécessaire de « modifier la judiciarisation de la question migratoire », précise Le Figaro, afin de mieux lutter contre les milliers de clandestins présents à Calais pour passer en Angleterre.

Source link