Ce chat errant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer

Le jour de la Saint-Valentin, une femme a entendu des pleurs venant de son jardin. Là, elle a vu un chat roux debout dans la neige et en très mauvaise santé.

Le chat a donné un coup de patte dans la porte, miaulant comme s’il demandait de l’aide.

MARIE SIMARD

La femme, bénévole en famille d’accueil pour Un Chat à la Fois, un organisme de sauvetage de chatons au Québec, a envoyé un message à Marie Simard, la fondatrice de Un Chat à la Fois, avec une photo du chat.

« Elle a dit qu’elle savait que nous ne prenions pas de chats adultes et qu’elle cherchait à l’aider », raconte Marie. « Dès que j’ai vu la photo, ça m’a brisé le cœur et je lui ai dit de l’emmener à notre clinique partenaire pour qu’il soit ausculté. »

« Son visage disait tout », ajoute Marie. « Il est resté devant sa porte pendant un moment et dès que je lui ai dit de le prendre, il n’a pas essayé de s’enfuir. »

MARIE SIMARD

À la clinique, le vétérinaire a découvert que le chat avait effectivement besoin d’aide. Il était couvert de morsures, de puces et de tiques et souffrait de gelures, de dents pourries et de diabète.

Marie savait que si le chat errant n’avait pas demandé l’attention dont il avait si désespérément besoin, il n’aurait jamais pu passer un autre hiver glacial.

MARIE SIMARD

Malgré son état de faiblesse, le chat était simplement reconnaissant d’être à nouveau entouré de gens.

« Il était très gentil avec les employés de la clinique », raconte Marie. « Il sortait sa patte de la cage chez le vétérinaire pour que les gens le caressent. » Marie a baptisé le chat Aslan, comme le lion dans « Le Monde de Narnia ».

Après quelques jours de traitement à la clinique, la santé d’Aslan s’est améliorée et il est allé vivre dans un foyer d’accueil où il est rapidement devenu ami avec les chats de sa nouvelle maîtresse.

MARIE SIMARD

Chaque jour, Aslan s’est assuré que sa nouvelle maîtresse sache à quel point il était heureux d’être en sécurité et au chaud.

« C’est un chat très affectueux », rapporte Marie. « Il aime dormir près de sa maman humaine. »

MARIE SIMARD

Lorsque le moment est venu de trouver à Aslan un foyer définitif, sa maîtresse n’a pu se résoudre à le séparer de sa nouvelle sœur et de Cléo, une petite chatte également sauvée par l’association.

« Il dormait juste à côté d’elle, la toilettait et elle le toilettait », explique Marie. « Il était logique qu’ils restent ensemble, ce sont deux chats sauvés qui ont eu une vie difficile. »

Et finalement, un an plus tard, Aslan s’est avéré être le meilleur valentin que sa famille aurait pu demander.

Source : The Dodo

Source link