Les personnes vaccinées peuvent-elles transmettre le Covid-19 ?

ads1
ads2

La vaccination reste le meilleur moyen de se protéger contre le coronavirus et de lutter contre la pandémie de Covid-19. Grâce à des investissements dans la recherche et le développement, plusieurs vaccins ont été développés à cet effet, en un temps record, oui, mais en maintenant des normes réglementaires solides et fondées sur des preuves. Cependant, une question lancinante, qui est de savoir si une personne vaccinée peut encore transmettre le virus.

En France, la vaccination s’accélère et une bonne partie de la population française est vaccinée contre Covid-19. Cependant, un problème qui dérange est celui lié à la transmission: Les personnes vaccinées peuvent-elles transmettre le Covid-19 ? Une étude publiée par Public Health of England et relayée par France Inter, nous donne quelques réponses.

La première dose du vaccin pourrait-elle réduire le risque de transmission du virus?

La probabilité d’être infecté par le coronavirus SRAS-CoV-2 est toujours possible lorsque vous êtes vacciné mais l’objectif principal de la vaccination est de réduire le risque de développer une forme sévère de Covid-19. La question est de savoir si une personne vaccinée peut encore transmettre le virus. À cet égard, un étude réalisée auprès de 57000 Britanniques par des chercheurs de Public Health England, a déterminé que lorsque vous êtes vacciné, le risque de transmission du coronavirus à vos proches est moindre.

Le ministre britannique de la Santé se réjouit de cette nouvelle qu’il qualifie de formidable. Car en plus de réduire le risque de développer une forme symptomatique et sévère du virus, une dose unique pourrait également réduire le risque de transmission du virus. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené une étude auprès de 24000 ménages dans lesquels une personne vaccinée était touchée par le coronavirus. Ils ont ensuite comparé le degré de transmission avec des familles qui n’avaient reçu aucune dose du vaccin. De plus, selon les résultats de cette recherche, les personnes qui ont contracté le virus 3 semaines après avoir reçu la première dose de vaccin Pfizer-BioNTech ou AstraZeneca étaient moins susceptibles de favoriser la transmission du virus à leurs proches plus qu’à ceux qui n’ont pas été vaccinés, avec un pourcentage inférieur à 38% et 49%.

Cela fait en effet partie de la réponse à une question jusqu’alors inconnue sur la vaccination. Car l’enjeu est important qui est celui d’éviter qu’une personne infectée mais asymptomatique puisse infecter les autres.

Le Pr Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l’hôpital Saint-Louis de Paris, explique que le vaccin diminue le risque d’être testé positif au SRAS-CoV 2, sans toutefois être nul. «Même en étant vaccinée, on peut être infecté, il faut le savoir», insiste-t-elle. Cependant, et comme le rapporte l’étude précitée, une personne vaccinée et positive pour le virus contaminera moins les personnes qui l’entourent, d’où la nécessité de respecter les gestes de barrière.

Une fois vaccinés, les gestes de barrière doivent toujours être respectés

A cet égard, le ministre de la Santé, Olivier Véran tient à souligner que le port d’un masque et des gestes barrières restent nécessaires, même après vaccination, comme publié dans Le parisien. Le gouvernement français préfère rester prudent. «Nous savons que le vaccin est extrêmement efficace contre les formes sévères. Nous pensons que cela permet également de réduire la contagiosité du virus, donc la contamination, donc l’épidémie. Mais nous manquons encore de données pour savoir dans quelle proportion », a déclaré le ministre de la Santé.

Selon Olivier Véran, les vaccins disponibles réduisent la gravité des symptômes mais la réduction de la contagiosité reste incertaine, ajoutant qu’une la personne vaccinée doit continuer à porter le masque et appliquer des gestes de barrière.

Il faut donc continuer à se protéger et protéger les autres en se lavant les mains le plus souvent possible avec du savon, en les désinfectant avec du gel hydroalcoolique et en respectant une distance d’au moins un mètre des autres, tout en portant le masque.